Les couvertures automatiques

Partisans du moindre effort,  les couvertures automatiques, appelées aussi volets roulants de piscine, sont faits pour vous ! Il existe 2 sortes de couvertures automatiques :  hors-sol et immergée. Toutes deux sont conformes à la norme NF P90-308, nous allons voir ce qui les différencie.

Le volet automatique hors-sol

Des deux sortes de couvertures automatiques, c’est le système le plus vendu, car c’est le plus accessible en terme de prix. Autre avantage, il peut s’installer sur une piscine déjà construite puisqu’il ne nécessite pas de gros travaux d’installation. 

Couverture de piscine automatique hors-sol
Couverture de piscine automatique hors-sol, Aqualife Hydro Inside. Fabriqué par Maytronics - Photo DR

Le volet vient s’enrouler et se ranger sur un axe d’enroulement placé à l’une des extrémités de la piscine, en général à l’opposé de l’entrée du bassin. Il s’enroule automatiquement à l’aide d’un moteur actionné avec une clé ou une télécommande, qui peut fonctionner soit sur secteur, batterie ou solaire selon les modèles.
Si votre piscine possède une forme vraiment spéciale, il faudra prévoir du sur-mesure, mais sinon vous trouverez certainement ce qu’il vous faut parmi les modèles standards proposés par les différents fabricants.

Moins répandu, il existe  un autre genre de couverture automatique dont le tablier n’est pas composé de lames mais de toile très épaisse de 580 gr/m² (conforme à la norme) et qui offre une alternative en prônant la facilité de manipulation du volet et la simplicité d’entretien d’une couverture souple.
Il faut savoir cependant que dans le cas d’un modèle hors-sol, des rails placés sur les margelles seront nécessaires.
Pour le modèle immergé, ces rails seront mis sous les margelles dans la piscine donc ça sera plus discret.
Hors-sol ou immergé, ce type de couverture coûte environ 20% moins cher que les lames PVC.

De quoi est composé la couverture automatique hors-sol ?

  • Un assemblage de lames PVC formant ce qu’on appelle le « tablier ».
  • Un axe d’enroulement, qui est placé sur 2 bornes (ou plots) fixées au sol.
  • Des attaches et sangles de sécurité qui sont indispensables pour verrouiller totalement le volet. Il doit y en avoir suffisamment pour être bien réparties selon la taille et la forme du bassin.
  • Un moteur qui est généralement situé dans l’axe d’enroulement.
  • Un commutateur à clé qui peut être mural ou situé sur une des bornes du volet.
  • Un coffret électrique d’alimentation pour les modèles qui fonctionnent sur secteur.

Ensuite il existe différentes fonctionnalités selon les modèles :

Banc "Surf"

Banc « Surf ». Réalisation Abriblue – Photo DR

Avec ou sans fin de course ?

Si votre volet n’est pas équipé d’un système de fin de course, il faudra être bien attentif en déroulant votre volet pour l’arrêter à temps et ne pas endommager les lames. C’est pourquoi, c’est mieux si le volet est équipé, car la fin de course se règle une bonne fois pour toutes lors de l’installation et vous n’aurez plus à vous en soucier ensuite.

Plus esthétique, le coffrage ou banc

Le volet hors-sol n’étant pas le système le plus discret, presque tous les fabricants proposent des coffrages ou bancs en PVC ou bois afin de cacher l’enrouleur. Mais l’esthétique a un coût (voir tableau ci-dessous).

Plus écolo, la motorisation solaire

Très tendance, l’énergie solaire est aussi possible pour faire fonctionner votre volet automatique.
Généralement un panneau solaire à cellules photovoltaïques est installé à l’une des extrémités de l’enrouleur et va alimenter le moteur.
Même si plus cher à l’achat, les avantages sont nombreux : vous êtes « green » et vous faites des économies d’énergie, aucun câble d’alimentation ne vient encombrer la bordure du bassin,  son installation est facile  (moins d’une journée) et peut s’installer sur piscine existante ou neuve.

Des lames chauffantes

Selon votre région, optimiser au maximum la fonction chauffante du volet de piscine peut s’avérer très utile et vous faire gagner du temps de baignade. Certains fabricants proposent des lames en polycarbonate qui agissent comme des capteurs solaires : la partie supérieure de la lame est transparente tandis que la partie inférieure est noire (ou de couleur foncée) pour permettre l’effet chauffant.

Peut-on installer le volet automatique hors-sol soi-même ?

La réponse est oui, si vous êtes bricoleurs !
Car même si les fabricants proposent généralement des modèles simples à assembler, cela nécessite d’avoir un équipement et des notions de bricolage, pour la découpe des margelles par exemple. Chaque volet est vendu avec une notice de montage, et certains fabricants ont mis des tutos en ligne avec les différentes étapes du montage, ce qui pourra vous être utile. Mais renseignez vous bien avant de vous lancer dans l’aventure, un volet mal monté n’est pas sécurisé.
Alors n’hésitez pas à demander un devis à votre pisciniste.

Combien coûte un volet automatique hors-sol ?

Les prix vont varier en fonction de la taille de votre piscine, des fabricants et des modèles, mais pour une piscine de taille standard (8 x 4 m) voici un tableau qui vous donnera une idée de prix, à titre indicatif.

Fonctionnalités Prix au m² (à partir de)
Volet automatique hors-sol sans fin de course 70€ / m²
Volet automatique hors-sol avec fin de course 90€ / m²
Volet automatique hors-sol avec banc / coffrage en PVC 150€ / m²
Volet automatique hors-sol avec banc / coffrage en bois 170€ / m²
Volet automatique hors-sol avec motorisation solaire 110€ / m²
Volet automatique hors-sol chauffant 120€ / m²

Le volet immergé

Le volet immergé est un peu la Rolls-Royce des couvertures automatiques, car il s’escamote discrètement à l’extérieur ou à l’intérieur du bassin, grâce à des rails de guidage qui se trouvent sous les margelles, et ne prend de pas de place aux abords du bassin.

Volet automatique Walu Roll Plage immergée
Volet automatique Walu Roll Plage immergée. Réalisation Walter Piscine - Photo DR

Tout comme les volets hors-sol, le moteur peut être électrique ou solaire.

Les systèmes de fonctionnement possibles sont :

La motorisation en coffre sec

Pour que le moteur soit au sec, tout le mécanisme d’enroulement et le tablier doivent être enterrés à l’extérieur, généralement dans un coffre derrière le bassin. L’avantage est que vous ne perdez pas d’espace de baignade et l’entretien du moteur est plus facile. En revanche il sera plus cher à l’achat, car il va nécessiter des travaux plus importants pour la mise en place du moteur en dehors du bassin. Ce type d’installation est donc moins facile pour des bassins déjà existants.
La fosse technique du volet immergé sera protégée par un caillebotis, qui peut être en bois exotique, aluminium ou pvc.

La motorisation tubulaire immergée

Ce système peut être plus facilement installé dans un bassin existant ou en rénovation, car il vient utiliser de l’espace dans la piscine (comptez 1 m environ). Le moteur peut être installé de plusieurs façons :
– dans un coffrage en PVC que l’on positionne sous l’eau, qui sert de banc pendant la baignade
– dans un bac construit avec un mur de séparation maçonné ou une cloison de séparation en PVC,  recouvert d’un caillebotis faisant office de plage immergée par exemple.
– Certains fabricants proposent d’installer la structure en fond de bassin afin de profiter de toute la surface de baignade.

Voici par exemple, les différentes possibilités d’installation :

Schémas pour le volet immergé « Diver » d’Abriblue. Distribué par SCP – Photo DR

La motorisation « au fil d’eau »

Le moteur est situé au-dessus du niveau de l’eau et en-dessous du caillebotis, dans le coffre contenant l’axe d’enroulement, sans être au contact de l’eau.

Peut-on installer le volet immergé soi-même ?

Tout dépend le modèle que vous allez choisir. Dans le cas d’un volet avec coffre au sec, vu les travaux à réaliser, sauf si vous faites votre piscine vous-même de A à Z , nous vous conseillons de vous rapprocher de votre pisciniste.
Pour les modèles immergés, à vous de voir car il faut fixer les deux supports d’axe de chaque coté de la piscine : soit sur la tête de mur à l’aide de platines, soit directement sur le mur (en latéral) si celui-ci est en béton. C’est certes plus simple mais il faut aimer les travaux manuels !

Combien coûte un volet immergé ?

Côté budget, pour une piscine de 8 x 4 m, les prix vont commencer à partir de 200€ / m² pour un volet en coffrage sec et peuvent aller jusqu’à 400€ / m² selon les modèles avec caillebotis immergé.
Ces tarifs peuvent varier en fonction de votre piscine, des modèles, des options que vous allez choisir etc. donc n’hésitez pas à demander des devis.

Conseils pour entretenir votre couverture automatique

Les fabricants conseillent de nettoyer en profondeur sa couverture automatique 2 fois par an, lors de l’hivernage et lors la mise en route de votre piscine.
Pour éviter que les lames du volet se tâchent, n’hésitez pas à arroser le volet régulièrement au jet d’eau pour éviter que les impuretés restent trop longtemps sur le tablier.
En cas de tâches, le nettoyage des lames peut se faire avec un produit spécial d’entretien pour volet ou avec de l’eau de javel qu’on laisse reposer et que l’on rince ensuite avec un jet d’eau puissant.
Sachez-le, la partie la plus pénible sera le nettoyage des articulations entre les lames. Difficile d’y échapper car c’est là que se loge le calcaire qui peut s’accumuler et causer pas mal de problèmes !
Dans le cas d’un volet immergé, il faut nettoyer régulièrement la fosse technique et le caillebotis, car beaucoup de saletés peuvent s’y loger. L’idéal c’est un nettoyage tous les 3 mois, voire chaque mois quand la piscine est beaucoup utilisée.

Lire aussi

Les fonds mobiles

Si depuis quelques années le marché du fond mobile tend à se démocratiser, il reste encore confidentiel car considéré par les professionnels comme complexe et coûteux à mettre en œuvre.
Couvertures à barres de sécurité Walu Pool

Couvrir sa piscine

Au delà de l’aspect sécuritaire que certains types de couvertures peuvent offrir, couvrir sa piscine a bien d’autres avantages…

Les couvertures d’été

Appelée aussi bâche à bulle, la couverture d’été a un rôle saisonnier et des fonctions très simples comme protéger votre piscine,  garder la chaleur, et limiter l’évaporation de l’eau.