Les filtrations piscine

Sans système de filtration il n’est pas de piscine. C’est elle qui assure la circulation et la filtration de l’eau. Elle intègre aussi les équipements optionnels comme le traitement de l’eau automatisé, le chauffage ou la nage à contre-courant.

idees-piscine-Berjamin Paysage Piscine
Un local technique complet, clair et efficace. Réalisation Berjamin Paysage Piscine (49) - Carré Bleu - photo DR

Les équipements indispensables

A minima, un système de filtration comprend : un réseau hydraulique, une pompe, un filtre et un coffret électrique. Pour une installation efficace, on dimensionne d’abord la capacité du filtre par rapport au volume du bassin et aux pollutions extérieures (arbres, poussières, etc). Puis on choisit la pompe en fonction de la taille du filtre, car son débit ne doit pas excéder la capacité du filtre.

Le réseau hydraulique

Il est constitué des canalisations qui relient les pièces à sceller (skimmers, refoulements, bonde de fond…) aux différents équipements du local technique (pompe, filtre…). Elles sont réalisées en pvc souple ou rigide, en polyéthylène ou en ABS. Les diamètres sont généralement de 50 ou de 63 mm. On utilise des tuyaux rigides dans le local technique pour pouvoir y adjoindre des vannes, et au sortir des pièces à sceller, pour éviter les risques d’écrasement dus aux mouvements du remblai, et on privilégie des tuyaux souples pour la jonction entre la piscine et le local. Ce réseau a pour vocation de faire circuler l’eau du bassin au local technique, où elle sera filtrée avant de retourner au bassin. Les pièces d’aspiration peuvent être les skimmers, le bac du débordement, la prise robot et la bonde de fond, et les pièces de refoulement sont des buses que l’on place à mi-paroi, ou en fond de bassin pour les piscines miroir.

La pompe

Elle est le cœur qui impulse le mouvement dans le réseau. Elle possède un préfilte qui retient les plus grosses impuretés et qui doit être vidé régulièrement. De nombreux modèles existent, avec un grand choix de puissances. Votre piscinier saura choisir celle qui est adaptée au volume de la piscine, du filtre et du réseau hydraulique. Depuis quelques années, les pompes à vitesse variable rencontrent un grand succès, puisqu’elles tournent plus lentement et plus longtemps et permettraient des économies pouvant atteindre 75 % selon les fabricants. Quand on sait que la pompe est l’équipement le plus énergivore de la piscine, on comprend l’importance de bien choisir le modèle qui sera parfaitement adapté, avec une consommation minimale.

Les pertes de charge

La pression d’un circuit hydraulique de piscine est comprise en 0,8 et 1 Bar. Elle varie selon la longueur, la taille et la forme des canalisations, la distance entre la pompe et le point bas de la piscine, le type de filtre… Chaque piscine est unique et seul un bon professionnel peut calculer ce paramètre pour choisir la pompe qui compensera efficacement les pertes de charge, et le filtre les plus adaptés à la réalisation.

Le filtre

Il existe plusieurs types de filtre, le principe étant toujours une cuve contenant un media filtrant (ou charge filtrante) à travers duquel l’eau va passer et laisser ses impuretés. La finesse de filtration varie entre 3 et 40 microns selon le media. Plus la finesse de filtration est performante, plus on économise sur les produits de traitement de l’eau. Par contre, le filtre devra être nettoyé plus souvent.

Superpool par SCP
Le filtre à sable est volumineux. La vanne 6 voies peut être au-dessus ou sur le côté. Filtre Superpool par SCP France.

Filtre à sable

C’est le plus ancien et le plus répandu, car il est simple de fonctionnement et d’entretien, et efficace. Une vanne multivoies permet de sélectionner les opérations courantes. La charge filtrante est lavée régulièrement par une inversion du sens de l’eau dans le filtre et un rejet de l’eau sale à l’égoût. On appelle cette opération contre-lavage (parfois marqué lavage ou backwash sur la vanne multivoies).
Avec du sable : la cuve contient du sable, en deux couches de granulométries différentes, qui filtre les impuretés de l’eau. Avec le temps et malgré les contre-lavage, le sable se colmate et durcit sous l’effet du biofilm. On le change tous les 8 ans en moyenne. C’est une opération un peu lourde (au sens propre !), qu’un professionnel pourra facilement faire pour vous. La finesse de filtration est d’environ 40 microns. Ce media est compatible avec tous les traitements de l’eau.
Avec du verre : un nouveau media filtrant a fait son apparition et rencontre un grand succès depuis 2014, il s’agit du verre recyclé. Il fonctionne sur le même principe que le sable, et est utilisé dans les mêmes filtres. Il est plus cher à l’achat, mais il limite la formation de biofilm (substance gluante créée à partir des impuretés, et qui a tendance à colmater le sable), réduit les contre-lavage, dure plus longtemps et offre une finesse de filtration de l’ordre de 15 microns.
Avec des zéolites : La zéolite est une poudre minérale provenant de pierres d’origines volcaniques. Son principe de filtration est identique au sable. Il peut donc le remplacer en partie pour optimiser le rendement, ou totalement. Il y a peu de perte de matière lors des contre-lavage, car les grains sont gros. Sa finesse de filtration est bien meilleure que celle du sable, à environ 5 microns. N’est pas compatible avec les traitements à l’hypochlorite de sodium et de calcium.

Hayward
Filtre à diatomées Pro Grid de Hayward.

Filtre à diatomée

La cuve est cylindrique et contient une membrane ou un cadre filtrant sur lequel les diatomées en suspension viennent se coller lorsque la filtration est en route. Les diatomées sont obtenus par concassage d’une roche fossile. Les grains sont plus fins que le sable, et filtrent à une finesse d’environ 3 à 5 microns. Le filtre doit être fréquemment lavé car le risque de comatage est élevé. Lors du contre-lavage, les grains de diatomées sont envoyés à l’égoût, il faut donc en remettre dans un skimmer ou dans le préfiltre de la pompe. Au moins une fois par an, il faut sortir les cadres filtrants du filtre et les nettoyer soigneusement au jet d’eau. Ce filtre n’est pas compatible avec le traitement au PHMB ni certains algicides.

Pentair Aquatic System.
Filtre à cartouche Clean & Clear de Pentair Aquatic System.

Filtre à cartouche

La cuve est cylindrique et contient une ou plusieurs cartouches amovibles faites d’une membrane synthétique ou végétale pliée en étoile autour d’un tube rigide perforé, pour offrir une surface filtrante maximale. Il est souvent utilisé pour des piscines de petite taille, ou dans des locaux techniques exigüs car il est peu encombrant. Son point faible est son nettoyage fréquent, car il n’y a pas de contre-lavage possible. La cartouche doit être extraite et passée au jet et à la brosse afin d’éviter le colmatage. Elle doit être changée toutes les 700 à 1000 heures d’utilisation, selon les fabricants. Sa finesse de filtration est d’environ 20 microns. Ce filtre n’est pas compatible avec le traitement au PHMB ni les floculants.

Le coffret électrique

Il pilote l’alimentation de la filtration et les équipements électriques du bassin. Il permet de passer la filtration en mode automatique ou en mode manuel, de gérer les projecteurs et d’autres équipements dans la piscine ou dans le local technique.

Les équipements optionnels

Dans local technique, outre la pompe et le filtre, on trouve de nombreux équipements qui, s’ils ne sont pas obligatoires, sont souvent fort utiles.

Traitement de l’eau

De nombreux appareils permettent de traiter l’eau de façon automatisée. Electrolyseur, régulation de pH, de redox etc. Pour plus d’informations, lire notre article dédié.

Chauffage de l’eau

Pompe à chaleur, réchauffeur, échangeur, chauffage solaire, les solutions sont nombreuses, même si les pompes à chaleur sont de loin l’équipement le plus vendu. Pour plus d’informations, lire notre article dédié.

Nage à contre-courant

Ce jet puissant fonctionne à la demande et permet de nager sur-place. La plupart des nages à contre-courant possèdent une pompe dédiée, ou surpresseur, qui trouve sa place dans le local technique.

Les filtrations monobloc

Ce sont des blocs compacts qui intègrent un filtre (généralement à cartouche) et une pompe, que l’on implante soit au dessus de la margelle, soit derrière une paroi. Certains fabricants proposent dans leur piscines modulaires des panneaux avec filtration intégrée, appelés murs filtrants. L’avantage est l’absence de perte de charge, car les canalisations sont réduites au maximum. Par contre l’absence d’un local technique peut être compliquée si l’on veut faire évoluer son équipement, en ajoutant un chauffage ou un traitement automatique par exemple. Ils concernent surtout les piscines en kit et modulaires, de taille petite et moyenne (jusqu’à 50 m3 le plus souvent).
Il existe aussi des groupes de filtration préfabriqués, sous forme de coffres à enterrer (tout ou partie), avec filtre, pompe et coffret prémontés en usine. Ils permettent d’accéder aux équipements, et, selon leur taille, de rajouter des équipements ultérieurement. Ils sont souvent implantés à proximité du bassin, en veillant à l’isolation phonique de la pompe. On en trouve recouverts de bois ou aspect faux rocher qui aident à les intégrer dans le jardin.

Lire aussi

idees-piscine-Sarl Deves Frères

La mise en eau

Dernière étape de la construction, la mise en eau marque la fin des travaux et le début des baignades. Et même si tout n’est pas fini autour de la piscine, vous pouvez d’ores et déjà commencer à en profiter.

avant-après desjoyaux

Rénover sa piscine

En matière de piscine, l’appellation de rénovation recouvre toutes les interventions sur une installation existante pour la réparer ou améliorer ses caractéristiques, quelles qu’elles soient. Cela comprend aussi bien la réparation d’un équipement, qu’une réfection d’étanchéité ou une amélioration esthétique…

Institut de la Piscine

Fonctionnement de la piscine

Contrairement à la construction proprement dite, que personne ne vous demande de maîtriser, il est important de comprendre le principe général de la filtration et du traitement de l’eau. Cela vous aidera à faire les bons choix d’équipement et à gagner du temps sur l’entretien.