Les formes de piscine

La forme que vous choisirez pour votre piscine est une décision essentielle dans l’élaboration de votre projet. C’est elle qui va décider de son aspect, mais aussi de son utilisation, et pour partie de son coût. Voici les aspects à prendre en compte pour faire les bons choix.

Yves Zoccola
Le rectangle étiré est coupé par un pas japonais dallé en direction de la mer. Yves Zoccola, concepteur de piscines.

Forme libre ou forme angulaire ?

Quand les piscines sont apparues en France, dans les années 60, elles étaient toutes basées sur le même modèle : rectangulaires, vastes et profondes. Le carrelage mosaique bleu, très utilisé à l’époque, donnait à l’eau une teinte soutenue qui accusait encore l’importance de ce grand rectangle bleu dans le jardin, et les piscines étaient d’ailleurs souvent implantées assez loin des habitations ou partiellement cachées. Un peu plus tard, dans les années 70, une mode venue des Etats-Unis a déferlé sur la France avec l’arrivée des piscines en forme de haricots (que les mauvaises langues appelaient aussi rognons, et il faut avouer que c’est assez ressemblant…), qui furent les premières formes libres. Dès lors, les piscines se sont partagé entre formes angulaires (ou rectilignes) et formes libres. Aujourd’hui encore, la plupart des trophées récompensant les plus belles piscines conservent cette distinction de forme. Chacune a ses avantages, et le choix doit être fait pour servir l’intégration de la piscine dans son environnement. Les formes angulaires sont largement représentées, car elles conviennent aux esthétiques classiques, contemporaines, et aux petits espaces, car elles optimisent la surface du plan d’eau. Les formes libres sont plus souvent implantées dans des jardins plantés et demandent un peu plus d’espace pour s’exprimer. Leurs allures peuvent être très diverses, de la piscine « côte d’azur » au bassin plus organique d’allure naturelle.

La Piscine-le film
La fameuse piscine du film éponyme, typique des années 70.

Quand le jardin dicte la forme de la piscine

La taille et la forme sont parfois dictées par l’emplacement choisi pour l’implantation de la piscine. Les jardins de ville ou de lotissements, souvent petits par nature, ont peu d’espace à concéder au bassin et accueillent des mini-piscines (moins de 10 m2) ou des piscines de taille modeste. Pour optimiser cette petite surface, on privilégie les formes droites qui vont utiliser chaque m2 de plan d’eau, sans plage immergée ou margelle courbe. Une implantation contre un mur en limite de propriété décidera également d’un côté droit, au moins. Il est aussi fréquent que l’on dessine la piscine en fonction de la forme du jardin et l’espace disponible. Selon les configurations (bâtis présents, plantations ou nature du sol) il arrive que l’on puisse y insérer un couloir de nage de 3 x 12 m, mais pas une classique 4 x 8 m.

Les formes les plus courantes de piscines

Le rectangle reste loin devant les autres formes, avec environ 70 % du parc existant. Classique, intemporel, il s’intègre facilement dans tous les environnements. Du rectangle presque carré au couloir de nage élancé et très graphique, cette forme pure laisse la vedette à la margelle et au revêtement du bassin pour personnaliser la réalisation. Les 30 % restants représentent les formes plus complexes (avec angle rentrant, sortant, etc) et les formes libres, faites de courbes variées qui imitent la nature et évoquent les plans d’eau naturels.

Le couloir de nage

Quasi inexistant il y a 20 ans, le couloir de nage est devenu une des formes les plus en vogue du moment. Graphique avec sa longue silhouette, sportif avec ses vraies longueurs de nage, il séduit ceux qui ont envie de beau et l’intention de nager sérieusement. Souvent à fond plat, il permet aussi de jouer, de marcher ou d’installer un aquabike. Bien sûr, il faut posséder l’espace nécessaire pour accueillir cette forme, mais le couloir de nage peut aussi bien tenir la vedette au centre du jardin que venir sagement en border un côté.

La mini-piscine

On l’appelle aussi piscine de ville ou citadine, car elle s’installe dans des jardins exigus voire sur des terrasses. Elles représentent une part de marché en constante progression, car la taille générale des terrains diminue, mais pas le désir d’en faire un coin de paradis. A moins de 10 m2 de surface, la mini-piscine présente également l’avantage de ne pas nécessiter de permis de construire. Elle compense souvent sa petite taille par un bon équipement : couverture, chauffage, nage à contre-courant si la dimension le permet, banquette à bulles…

Les dimensions moyennes de piscines

Au fur et à mesure du développement du marché, les piscines diminuent en taille mais gagnent en équipement et en confort. C’est une tendance générale qui perdure depuis une vingtaine d’années. De 6 x 12 m en moyenne il y a trente ans, les piscines ont progressivement diminué leur taille pour arriver à un standard d’environ 4 x 8 m. La surface perdue sur le bassin se retrouve généralement sur les plages et les zones « à vivre » près de l’eau. Cette taille modeste permet tous les plaisirs que l’on attend d’une piscine, et il suffit de quelques équipements bien choisis (une nage à contre-courant par exemple) pour se créer son petit paradis personnel. Une piscine de petite taille est moins chère à l’achat et en entretien, car les produits de traitement ou de chauffage de l’eau sont fonction du volume d’eau.

Fond plat ou fond composé ?

Le fond composé distingue deux zones généralement planes, le petit bain, d’une profondeur comprise entre 1 et 1,20 m qui permet aux jeunes enfants d’avoir pied, et le grand bain, d’une profondeur variant de 1,80 à 2 m. Ces deux zones sont reliées par une pente douce. Le petit bain reçoit l’implantation de l’accès au bassin, qu’il s’agisse d’escaliers ou de plages immergées. Il occupe environ 1/3 de la surface du bassin. De même que les dimensions du plan d’eau se sont réduites, la profondeur du bassin a été fortement diminuée. Il y a trente ans, la fosse à plonger, à 2,20 ou 2,30 m de la surface, était fréquente. Elle a disparu en même temps que l’équipement associé, le plongeoir, que l’on ne trouve plus guère que dans les piscines publiques.
Une autre sorte de fond incliné est courante, il s’agit d’une pente continue, qui va d’un côté à l’autre du bassin. La pente est plus douce, mais l’absence de surface plane peut gêner les plus jeunes, qui auront tendance à glisser, surtout si la piscine est en revêtement liner.
On trouve parfois une marche périphérique (safety ledge) de 15 ou 20 cm et à environ 1 mètre sous la surface, qui permet de reprendre pied près des parois. Elle est sécurisante pour les jeunes nageurs. L’avantage des fonds inclinés est qu’il permettent plusieurs utilisations, jeux d’enfants et nage sportive.
Il existe de nombreuses variantes de fonds inclinés selon le type de construction. Les piscines coques proposent toutes sortent de formes de fonds. Les piscines modulaires avec revêtement liner privilégieront des formes simples pour que le liner les épousent parfaitement. Une piscine béton monobloc pourra adopter une forme de fond plus organique, type cuillère, et qui s’harmonisera bien avec une forme libre.

Le fond plat a l’avantage de la simplicité. Le niveau d’eau, compris le plus souvent entre 1,30 et 1,50 m sur l’ensemble du bassin, permet de nager comme de jouer debout, où que l’on se trouve. Par contre, la hauteur n’est pas toujours suffisante pour faire de la nage sportive, et encore moins pour plonger. Environ 1/3 des piscines adoptent un fond plat, et c’est bien sûr la majorité pour les piscines de petite taille.

L’intégration à l’environnement

C’est la question la plus importante. La taille du bassin doit tenir compte de celles de l’espace qui lui est consacré, du jardin et du volume des bâtiments environnants. Piscine, plage, jardin et maison doivent s’exprimer et se compléter avec grâce, sans brusquer le paysage. La forme de la piscine doit aussi s’harmoniser avec le style de la maison, et cela d’autant plus que les deux constructions sont proches. Les maisons étant rarement arrondies, les piscines implantées à proximité immédiate des bâtiments sont généralement de formes rectilignes. Par contre, si la piscine est implantée dans un jardin arboré, un peu à l’écart, une forme libre peut s’intégrer avec naturel et magnifier son environnement.

Lire aussi

Carré Bleu

Les piscines à débordement

Qu’il soit limité ou périphérique, le débordement est une option haut de gamme qui embellit toutes les piscines. Comme toutes les options luxueuses, bien sûr, il a un coût et demande une grande maitrise dans le calcul et l’exécution.
Mosaique Bisazza

Les revêtements piscine

Le revêtement est essentiel car c’est lui qui va donner sa couleur à l’eau, et prendre part à la réussite esthétique de votre piscine. Il est lié à la technique de construction que vous aurez choisie, car il peut assurer l’étanchéité ou la finition du bassin.
Jetstream Uwe

Les options

Une piscine peut être agrémentée de nombreuses options, liées au confort d’utilisation, au sport, au bien-être… Certaines de ces options doivent être prévues dès la conception de la piscine, même si elles seront installées plus tard.