Les revêtements piscine

Le revêtement est essentiel car c’est lui qui va donner sa couleur à l’eau, et prendre part à la réussite esthétique de votre piscine. Il est lié à la technique de construction que vous aurez choisie, car il peut être un revêtement d’étanchéité, indispensable sur la plupart des structures modulaires (panneaux, blocs, etc) ou un revêtement de finition (uniquement sur les piscines béton monoblocs).

Mosaique Bisazza
Le camaïeu de bleus et de verts fait miroiter l'eau au soleil. Carrelage Bisazza - Photo Caro'styl

Certaines piscines possèdent une structure qui fait aussi office de revêtement. C’est le cas des piscines coque, inox, des piscines dont les parois sont en bois immergé dans l’eau, (l’étanchéité étant asssurée par une membrane caoutchouc à l’extérieur du bassin), des piscines conçues à partir d’une membrane souple revêtues de quartz et résine, ou de structures en panneaux étanches (béton, panneau pvc…) même si ces dernières sont rares. Ces piscines ne nécessitant pas de revêtement, elles ne sont pas concernées par cet article.

Les revêtements d’étanchéité

Ils s’installent sur des supports non étanches, qu’ils soient fait à partir de panneaux, blocs, ou maçonnerie. Ils sont indépendants du support qui les reçoit.

Le liner : simple et efficace

Ce mot (qui veut dire revêtement en anglais) décrit une poche de plastique souple (du pvc d’une épaisseur standard de 75/100e) qui vient épouser parfaitement la forme de la piscine. Conçu au format exact du bassin, le liner peut être réalisé soit en série soit sur-mesure. Etanche, fiable et économique, il est le revêtement le plus utilisé et concerne près de 38% des piscines en France. De nombreuses techniques de construction fonctionnent exclusivement avec ce revêtement (structures modulaires bois, panneaux, etc). Il se pose sur la structure finie et propre, après une pose de feutre sur le fond, et vient s’accrocher en haut de paroi dans un profilé d’accrochage situé sous les margelles. Le liner est découpé pour intégrer les pièces à sceller (refoulements, bonde de fond, skimmers…) qui seront soigneusement étanchéifiées. C’est le remplissage de la piscine qui vient plaquer le liner sur la structure, et on utilise généralement un aspirateur positionné entre le liner et la structure pour faciliter le plaquage et éviter les plis. Attention à ne pas vider entièrement la piscine ensuite, car le liner pourrait se décoller et créer des plis, qui une fois la piscine en eau, sont inesthétiques et peuvent favoriser un percement de la poche.

Les + : Les coloris sont nombreux, du blanc au bleu en passant par le jaune, le gris ou le noir. On trouve aussi plusieurs motifs, type mosaïque ou marbre, lignes d’eau, etc. Le liner est doux sous les pieds, un enfant peut le piétiner des heures dans le petit bain sans craindre pour sa peau fragile, contrairement au béton ou à certains enduits.

Les – : il peut s’avérer un peu glissant sur les pentes, mais il est possible de prévoir des zones antidérapantes. Sa durée de vie est d’environ 10 ans, et peut-être changé en quelques heures par un professionnel expérimenté. La température de l’eau ne doit pas excéder 28 °C, car elle pourrait occasionner des plis. Il est donc déconseillé pour les piscines d’intérieur. Son aspect « plastique » ne s’intégre pas à toutes les réalisations, notamment celles qui jouent le bassin à l’ancienne, ou le plan d’eau naturel. Enfin, l’escalier sera souvent traité à part, en acrylique, et même s’il est choisi de la même couleur, il se démarquera un peu du liner.

Budget : entre 20 et 40 euros le m2.

Unibéo
Simplicité du liner blanc pour une eau d'un bleu léger. Réalisation Unibéo Piscines - photo DR
Flagpool
Le pvc armé peut s'adapter aux formes de bassins les plus complexes. Membrane armée Flagpool.

La membrane armée, ou pvc armé : souple et robuste

Il s’agit d’une membrane épaisse de 150/100e (parfois plus), constituée de deux couches de pvc 75/100e enserrant une trame polyester. Elle est livrée en rouleaux, assemblée et soudée dans le bassin. Cette pose est très technique et doit être effectuée par un professionnel compétent, mais elle permet d’épouser des formes complexes, comme une plage immergée ou un escalier. Elle offre aussi une durée de vie bien supérieure au liner, aux alentours de 20 ans.
Les + : une fois installée, la membrane armée est quasi indestructible. Elle supporte toutes les conditions météo, et son étanchéité est parfaite. De nombreux coloris sont disponibles, et il est possible de mixer des couleurs pour personnaliser le bassin. Certaines membranes sont proposées aujourd’hui avec un léger relief, pour un effet pierre (naturelle, ardoise) ou sable étonnant.
Les – : comme le liner, son aspect plastique peut déplaire, et elle peut s’avérer glissante dans certaines zones. Il est par contre très simple d’adjoindre des zones antidérapantes. Les soudures sont légèrement visibles, il faut donc en faire le moins possible. La pose est délicate, et peut prendre plusieurs jours selon la taille et la complexité du bassin.
Budget : entre 50 euros et 80 euros le m2.

Pour en savoir plus, découvrez notre article complet sur la membrane armée.

Crytal Piscine (06)
Rénovation d'une piscine grâce à un revêtement en polyester stratifié. Réalisation Crystal Piscine

Le polyester stratifié : sur-mesure

C’est un revêtement fait de résine polyester et de mat de verre (fibres de verre en rouleau), qui s’applique en plusieurs couches dans le bassin fini, soit à la main, soit en projection. Une couche de vernis (gel coat) vient fixer et protéger l’ensemble. Cette coque semi-rigide prend la forme exacte du bassin, englobant toutes les formes créées par un escalier, une plage immergée ou un rocher cascade, par exemple. Comme le liner et la membrane armée, son élasticité lui permet d’assurer l’étanchéité même si la structure bouge légèrement. Il est d’ailleurs souvent choisi en rénovation quand le bassin n’est pas parfaitement étanche. Délicat à mettre en oeuvre et assez coûteux, le polyester permet d’étanchéifier les bassins les plus complexes.
Les + : il offre une variété de couleurs intéressante. Il est résistant et parfaitement étanche. Sa rigidité permet de vider le bassin entièrement sans rique de déformation.
Les – : son application est complexe et demande une température et une hygrométrie stables.
Budget : entre 60 et 100 euros/m2.

Les revêtements de finition

Ils concernent les bassins béton monobloc, qui ne risquent pas de fissures, et qui sont déjà étanches par structure. Ils servent à protéger le béton et embellir la piscine.

Les enduits

Il existe plusieurs sortes d’enduits, dont certains vont participer à l’étanchéité du bassin.

  • l’enduit ciment hydrofuge que l’on applique en finition sur la structure béton (appelé aussi cuvelage). Il est possible de garder sa piscine avec cette finition gris souris, néanmoins elle peut s’abimer dans le temps et favoriser l’apparition d’algues. Elle peut être carrelée par la suite.
  • L’enduit silico-marbreux, fait de ciment blanc, de poudre de marbre, de microsilice et d’adjuvants, ainsi que le béton ciré, assurent l’étanchéité.
  • Les enduits prêts à l’emploi spécial piscine, disponibles en plusieurs teintes. Les fabricants ne cessent d’améliorer leurs formules, et certains pisciniers proposent leur propre enduit. Ils doivent être appliqués avec soin et en suivant les directives du fabricant.
    Les + : l’aspect naturel et brut qui permet de jouer la carte de bassin à l’ancienne.
    Les – : peut craindre le gel, et les algues, et le pH de l’eau. Attention aussi à la ligne d’eau qui peut se marquer.
    Budget : de 30 à 40 euros/m2

Les peintures

Elles sont à choisir en fonction du support. L’application se fait en plusieurs couches, et toujours selon les prescriptions du fabricant. Certaines nécessitent un primaire et/ou un vernis de finition. Sur une structure béton, on peut appliquer une peinture résines copolymères, une peinture résine epoxy ou une peinture PU polyuréthane. Les durées de vie vont de 4 à 10 ans en moyenne. Enfin, pour la rénovation de coques ou de cuvelage polyester, on utilisera de la peinture résine polyester.
Les + : la peinture est rapide à mettre en oeuvre et économique, les coloris sont nombreux.
Les – : doit être renouvelée fréquemment.
Budget : environ 20 euros/m2

BVR Trading
Coup de fraicheur pour cette piscine repeinte en coloris sable, en harmonie avec son bandeau de carrelage à la ligne d'eau. Peinture BVR Trading - photo DR

Le carrelage

C’est le revêtement historique de la piscine. Même s’il a perdu du terrain depuis l’arrivée du liner et des enduits hydrofuges, il reste le revêtement le plus luxueux et le plus varié en terme de forme et de couleurs. Il doit être posé par un professionnel compétent, qui saura mettre l’exacte quantité de colle et le joint adéquat pour éviter de devoir le refaire tous les 10 ans. Les mortiers joints se sont sensiblement améliorés ces dernières années, et sont traités antibactérien et hydrofuges. Le joint epoxy, un peu plus cher et plus complexe à mettre en œuvre, est maintenant largement utilisé pour sa durabilité, estimée à 25 ans. Le carrelage peut s’adapter à différentes formes (escaliers, courbes, etc) si la structure est plane et nette. Il faut signaler que certaines coques et certains panneaux sont traités de façon à pouvoir être carrelés.

Voici les principaux carrelages utilisés en piscine :

Concept Mosaïque
Le charme intemporel de la mosaïque de pâte de verre. Mosaïque Ezzari - photo Concept Mosaïque.

La mosaïque de pâte de verre. Les carreaux de 1×1 ou 2×2 cm sont livrés et posés en plaques. Les bords sont vifs et les carreaux sont teintés dans la masse. La variété des couleurs (teintes, mais aussi effets nacrés, transparents, etc) et des motifs est infinie. On utilise souvent des couleurs douces à base de bleus, de verts et de beiges, auxquelles on peut ajouter quelques carreaux d’une teinte plus franche, qui feront miroiter l’eau sous le soleil. Unis, camaïeux de fabricants ou personnalisés, tout est possible, y compris la restitution en pixels de carreaux d’une image que vous fournirez. Bien sûr, le carrelage étant posé pour des décennies, il vaut mieux opter pour un coloris dont on ne se lassera pas trop vite.
Budget : 40 à 90 euros/m2 hors pose.

Concept Mosaïque
La pose du carrelage met en valeur la découpe de l'escalier. Emaux Ezzari - Photo Concept Mosaïque

Les émaux. Les carreaux font généralement 2,5×2,5 cm, et les bords sont adoucis. Ils sont livrés en plaques et proposent la même variété de coloris et d’effets que la pâte de verre. Leur vitrification les rend plus brillants, et apporte un éclat très spécifique à la piscine. On trouve aussi des formats 1,2×1,2, 3,6×3,6 et 5×5 cm.
Budget : 50 à 140 euros/m2 hors pose.
Les + : l’esthétique (personnalisation de la piscine, éclat de l’eau, luxe…), la résistance aux produits, aux températures, la tenue de la couleur.
Les – : les joints doivent être refaits tous les 10 ou 12 ans, sauf s’ils sont en epoxy.

Carré Bleu C2F Piscines
Le carrelage Porcelanosa gris est utilisé pour bassin comme pour les plages dans une parfaite harmonie. Réalisation Carré Bleu C2F Piscines à Senlis (60) - Architecte : M. Guffroy - Photo François Deladerrière

La céramique (grès cérame, faïence…) est depuis longtemps utilisé en piscine collective, mais se rencontre de plus en plus souvent en piscine privée. Il offre une grande variété de coloris et de formes, notamment de grands formats pour un rendu graphique et contemporain. Il peut aussi imiter la pierre pour un rendu naturel.
Les + : permet d’utiliser le même matériau pour les plages et le bassin. Très solide, son entretien facile.
Les – : comme pour tous les carrelages, attention à la pose et au joint utilisé pour ne pas avoir à les reprendre.
Budget : 10 à 70 euros/m2 hors pose.

Reynaud Piscines
Dans ce bassin revêtu d'un enduit gris, la plage immergée est mise en valeur par un dallage de pierres naturelles. Réalisation Reynaud Piscines au Thor (84) - photo DR

La pierre. Utilisée dans des réalisations haut de gamme, certaines pierres peuvent venir couvrir le fond du bassin. Là encore, l’utilisation du même matériau à l’extérieur et à l’intérieur du bassin donne souvent des réalisations élégantes. Dans le cas d’une plage immergée, l’effet est particulièrement saisissant. Une pierre un peu irrégulière ou posée en opus incertum donnera un aspect rustique et nature, alors qu’une pierre plus régulière et posée en bandes libres ou en carreaux donnera un aspect contemporain chic.

Carré Bleu
La plage immergée est recouverte de galets, tout comme la margelle qui souligne les courbes du bassin. Réalisation : Carré Bleu / Aquadiffusion - Architecte : M. Rigal - Photo : R. Margaillan -

comparatif des principaux revêtements

structures

chauffage

paramètres de l’eau

durée de vie

budget moyen pour une 4 x 8 m

liner

toutes sauf béton étanche

eau à 28 °C max

standards

10 ans

1800 €

membrane armée

toutes

résistant

standards

20 ans

3500 €

gel coat sur polyester

toutes

résistant

standards

10 ans

3000 €

peinture

structure étanche

résistant

standards

5 ans

1500 €

carrelage

structure étanche

résistant

résistant aux variations

50 ans

6000 €

Lire aussi

Jetstream Uwe

Les options

Une piscine peut être agrémentée de nombreuses options, liées au confort d’utilisation, au sport, au bien-être… Certaines de ces options doivent être prévues dès la conception de la piscine, même si elles seront installées plus tard.

idees-piscine-aqua-system

Les piscines d’intérieur

Pour ceux qui souhaitent se baigner toute l’année, indépendamment de la météo et sans même avoir à mettre le pied dehors, la piscine d’intérieur est la solution idéale. Elle est techniquement plus complexe et donc plus coûteuse, mais sera souvent amortie par une utilisation plus intensive.

idees-piscine-bioteich

Les piscines naturelles

On les appelle aussi baignades biologiques, naturelles ou piscines biologiques. Elles ne disposent ni de groupe de filtration, ni de traitement chimique de l’eau, et s’appuient sur les plantes et les bactéries pour autoépurer l’eau, sur le principe naturel du lagunage.