Rénover sa piscine

Comme toute construction, un bassin est appelé à être rénové tôt ou tard. En matière de piscine, l’appellation de rénovation recouvre toutes les interventions sur une installation existante pour la réparer ou améliorer ses caractéristiques, quelles qu’elles soient. Cela comprend aussi bien la réparation d’un équipement, qu’une réfection d’étanchéité, le remplacement d’un équipement ou une amélioration esthétique… Si l’on construit environ 30 000 piscines par an en France, on considère que 60 000 piscines sont concernées par des opérations de rénovation chaque année. Un chiffre qui ne cesse d’augmenter, puisque le parc des piscines existantes est important et vieillissant, et que les équipements qui arrivent sur le marché sont toujours plus performants.

avant-après piscine desjoyaux
Changement de revêtement et de plage pour cette piscine Desjoyaux. Photo DR

La majorité des rénovations démarre par un problème à résoudre, et le plus souvent avec une certaine urgence. En premier lieu un revêtement défaillant, abimé ou avec un problème d’étanchéité. Mais cela peut-être la panne d’un élément de la filtration, un équipement qui ne fonctionne plus, ou moins bien. La plupart des clients commencent par chercher une solution au problème, puis en profitent bien souvent pour étendre la rénovation à d’autres secteurs (confort, esthétique…). Certains demandent aussi à un piscinier expérimenté de reprendre un chantier en cas de problème ou de mésentente avec le premier constructeur. Enfin, il y a aussi les clients qui souhaitent une transformation totale de leur piscine et de ses abords.

Que peut-on rénover dans sa piscine ?

Un chantier de rénovation peut prendre en compte la domotique, l’automatisation du traitement de l’eau, l’escalier ou la banquette balnéo, les appareils plus économes en énergie, des abris ou des volets… Schématiquement, quatre secteurs sont concernés : la structure, le revêtement, les équipements et les abords. La rénovation touchant à la structure est la plus sérieuse. On peut réduire le volume d’une piscine existante ou ajouter un accès confortable, en lieu et place d’une échelle par exemple. La rénovation du revêtement est la plus fréquente, car elle intègre les changements de liners (tous les 10 à 15 ans en moyenne) et concerne un parc important de piscines, et parce que les revêtements s’abiment forcément avec le temps. La rénovation des équipements est nécessaire tôt ou tard, qu’il s’agisse de la filtration ou d’un équipement de confort. Enfin, la rénovation des abords est fréquente car elle va déterminer la beauté et l’intégration de la piscine dans son environnement.

Comment choisir le professionnel pour rénover sa piscine ?

Une fois que vous savez ce que vous souhaitez changer, le plus important est de choisir le « bon » piscinier pour mener ces travaux à bien. Bien sûr, l’idéal est de faire intervenir l’entreprise qui a construit la piscine. Il la connait, possède un historique et maitrise la technique de construction employée. Si cela n’est pas possible, il est important de choisir un « vrai » professionnel, qui a l’habitude de faire ce type de travaux. Si on peut être sensible au prix lors de l’achat, on est beaucoup plus intéressé par la qualité de la prestation dès lors qu’il s’agit d’une rénovation. Une rénovation, surtout si elle touche au revêtement ou à la structure, est potentiellement complexe, et de nombreux problèmes peuvent survenir. A la dépose d’un liner, par exemple, on peut constater des désordres dans la structure, qui doivent être réparés pour un résultat pérenne. C’est pourquoi il est essentiel de choisir un professionnel compétent, qui a l’habitude de d’intervenir sur des installations existantes. Chez certains pisciniers, la rénovation représente plus de la moitié du chiffre d’affaires, et devient une véritable spécialité. D’autre part, un vrai professionnel vous délivrera un devis conditionnel, c’est-à-dire qui prévoit des prix pour une situation donnée (une structure saine par exemple) mais qui pourra ajouter des coûts complémentaires en fonction de la réalité des travaux, et les éventuelles surprises. Cela ne doit pas inquiéter, au contraire. Un piscinier qui se protège en prévoyant tous les cas de figures signale qu’il est habitué à ces situations. Les rénovations ne sont pas forcément couvertes par la garantie décennale, et la loi n’est pas très claire à ce sujet. Les rénovations dont le budget est inférieur à 7000 euros ne sont pas concernées par la garantie décennale. Au-dessus de ce montant, cela dépend du type de rénovation. C’est un point à discuter avec le professionnel au moment de la signature du devis.

Des clients plus expérimentés

Contrairement aux « primo-accédants » qui découvrent le monde de la piscine en tentant de faire des choix parmi les multiples propositions existantes, les clients « rénovateurs » connaissent leur piscine, et savent comment ils aiment l’utiliser. Ils participent beaucoup plus activement aux prises de décision avec le professionnel, et vont être plus précis sur leurs souhaits. Le chauffage, un accès confortable, un entretien simplifié font partie de leurs demandes les plus fréquentes. L’aménagement des abords est lui aussi souvent affiné après quelques années, quand on tire les leçons d’une utilisation réelle, à différentes saisons.

Les conseils pour une bonne rénovation

Affinez votre projet de rénovation en prenant des idées autour de vous, sur les sites et dans les magazines, et en vous interrogeant sur vos priorités : le bien-être, l’esthétique ou le développement durable… Listez toutes les modifications dont vous rêvez sur votre piscine avant de demander des devis. Vous ne pourrez peut-être pas tout réaliser, mais certaines actions doivent être faites ensemble (ajouter un escalier et intervenir sur le revêtement par exemple). Discutez avec le professionnel que vous aurez choisi, et profitez de son expérience et de ses conseils. Il aura probablement des idées et des solutions pour que la rénovation offre une véritable deuxième jeunesse pour votre bassin.