Les alarmes

Parmi les 4 dispositifs de  sécurité autorisé par la loi, un des produits le plus démocratique est l’alarme sonore, qui permet d’identifier toute intrusion, chute ou immersion dans le périmètre protégé. C’est le dispositif le mieux vendu, en raison d’une installation plus facile et moins onéreuse par rapport à d’autres équipements.

Les modèles reconnus par la loi sur la sécurité des piscines et conformes à la norme NF P 90-307 sont:

L’alarme immergée

Cette alarme permet de détecter la chute d’un corps humain dans la piscine en analysant les perturbations créées dans le bassin. La sonnerie se déclenche lorsque l’alarme perçoit un mouvement suspect. C’est le modèle le moins cher, il faut compter entre 200 et 500€, ce système permet d’augmenter la vigilance mais demande d’être réactif car il ne sonne que lorsque la chute est déjà arrivée.

Elle se présente sous forme de boîtier équipé d’un clavier et d’une sirène qui se fixe sur la margelle de la piscine, auquel est relié une sonde. Le périmètre de détection peut varier selon les modèles, c’est pourquoi il faut prendre en compte la taille de la piscine lors de l’installation. Un deuxième boîtier peut être installé dans la maison, renforçant ainsi la sécurité.

Alarme immergée Precisio
Alarme immergée Precisio de Maytronics - Photo DR

Ce produit a beaucoup évolué et n’a plus rien à voir avec les premiers modèles de 2004, qui avaient tendance à sonner au moindre coup de vent.
Certains modèles sont équipés de micro-processeurs, qui permettent d’analyser les ondes générées dans le bassin de façon continue. Ses fonctions avancées de traitement du signal leur permettent de faire la différence entre une éventuelle chute et des perturbations liées aux conditions climatiques ou aux équipements en service (filtration, robot…).

L’alarme semi-immergée

Il existe aussi des modèles semi-immergés, plus discrets car se fixant sous la margelle et compatibles avec les couvertures automatiques.

Alarme périphérique Prima Protect
Alarme périphérique Prima Protect de Firstinnov - Photo DR

L’alarme périmétrique

Si ce système est plus onéreux (entre 700 et parfois plus de 2.000 euros) il est cependant plus performant car il prévient la chute avant qu’elle n’arrive. Ce type d’alarme est composé de 4 bornes qui délimitent un périmètre de sécurité à l’aide de rayons infrarouges. Les faisceaux créent une barrière invisible en se relayant d’une borne à l’autre. Il y a deux alarmes, une au bord de la piscine et une dans la maison qui se mettent en route lorsque le rayon est touché.
Les bornes peuvent être reliées par câbles à un boitier de commande avec clavier digicode ou sans fil.
Tous les systèmes, immergés ou périmétriques se réactivent automatiquement après les périodes de baignade.

Bracelets de sécurité anti-noyade

Enfin il existe aussi des systèmes de sécurité individuels qui viennent en complément des alarmes périmétriques, comme par exemple le bracelet de sécurité. En cas de chute, il transmet l’information par ondes radio à la borne maître et déclenche une alarme sonore. Son action est permanente car le bracelet fonctionne même lorsque les faisceaux infrarouges sont désactivés pendant la baignade. Certains modèles surveillent la profondeur du nageur et le temps qu’il reste à cette profondeur, et transmet un signal d’alarme par ultrasons à un récepteur immergé monté sur le mur si le nageur dépasse la durée prédéfinie à cette profondeur.

Que dit la norme NF P90-307 ?

  • L’alarme ne doit pas être mobile : la centrale est  fixée sur la margelle pour être opérationnelle 24/24 H – 365 jours/an
  • Elle doit détecter la chute d’un très jeune enfant pesant minimum 6 kgs
  • Elle doit avoir une puissance sonore suffisante ( La norme impose 100 dba à 1 mètre).
  • Elle doit se réactiver automatiquement : permet une protection constante, notamment en cas d’oubli de remise en sécurité après la baignade.
  • Elle doit avoir des commandes sécurisées: Un enfant ne doit pas être capable de mettre en marche ou d’arrêter l’alarme.
  • Elle doit être équipé de moyens d’avertissement et de signalisation de défaillance (usure des piles, dysfonctionnement technique…)
  • Elle ne doit pas être sujet à des déclenchements intempestifs
  • Autres exigences techniques : Réaction à la filtration, Robots de nettoyage, …

Lire aussi

Barrière de securité Aquatic Serenity

Les barrières

La barrière est une des solutions la plus sécurisée car elle va fermer complètement votre piscine.

Les couvertures du bassin

Pour sécuriser sa piscine, parmi les 4 dispositifs de sécurité autorisés, il y a aussi les couvertures du bassin conformes à la Norme NF P 90-308…
piscine

Sécuriser sa piscine

Être propriétaire d’une piscine signifie aussi faire preuve d’une grande vigilance, surtout face aux risques de noyade des enfants en bas âge.