Les barrières

Parmi les 4 dispositifs de sécurité autorisés par la loi, la barrière est une des solutions la plus sécurisée car elle va fermer complètement votre piscine.
En effet, depuis 2003 tout propriétaire d’une piscine privée à usage individuel ou collectif doit sécuriser sa piscine.

Les  2 types de barrières les plus courantes sont :

Barrière de securité Aquatic Serenity
Barrière de securité Pacific. Réalisation Aquatic Serenity - Photo DR

La barrière de piscine fixe

Cette barrière se fixe à l’aide de poteaux qui vont être généralement vissés au sol, ce qui en fait un système très solide et complètement hermétique grâce à un portillon sécurisé lui aussi. Il faut en revanche bien choisir les matériaux car elle sera là de façon permanente autour de votre piscine. Vous pouvez choisir une barrière avec des panneaux pleins ou bien avec des barreaux.
La plus discrète et la plus esthétique sera faite de poteaux en inox ou bois avec des panneaux en verre trempé par exemple, laissant visible le paysage environnant. Comptez entre 250 et 300€ le mètre linéaire pour ce type de matériaux, auquel va s’ajouter le coût du portillon et celui de la pose si elle est faite par un professionnel.

Barrière de piscine souple
Barrière de piscine souple Beethoven - Photo DR

La barrière de piscine amovible

Vous l’aurez compris, l’avantage de cette barrière est qu’elle se monte et se démonte selon vos besoins.  Les poteaux s’encastrent dans des manchons fixés au sol et l’installation ne nécessite pas l’intervention d’un professionnel, mais peut prendre un certain temps.
Les panneaux peuvent être souples (filet) ou rigides et le gros avantage est qu’elle est très économique. Comptez à partir de 30€ le mètre linéaire, avec un portillon autour de 80€ pour l’entrée de gamme.

La barrière de piscine escamotable

C’est la barrière haut de gamme, qui est plus rare car plus chère (comptez près de 10 000€). En effet cette barrière peut disparaître dans le sol le temps de la baignade et réapparaitre lorsque celle-ci est terminée, grâce à un système de vérins.

Que dit exactement la norme NFP90-306 ?

la barrière

  • La barrière de piscine peut être combinée à un (ou des) mur(s) de bâtiments, d’habitation ou de clôture délimitant la zone dans laquelle est située la piscine dans la mesure où ces murs ne permettent pas un accès à la piscine par leur hauteur ou leurs propres ouvertures.
  • L’implantation de la barrière doit être installée le plus prés possible du bassin tout en conservant une distance minimale de sécurité de 1 mètre. L’installation peut se faire au delà de 1 mètre dans la mesure où la barrière remplit toujours son rôle initial.
  • La hauteur fixée par la norme est de 1,10 m, prise d’un point d’appui du pied au sommet de la barrière. Elle empêche ainsi le passage d’enfants de moins de cinq ans par enjambement/escalade.
  • La barrière de protection et son moyen d’accès ne doivent pas blesser les enfants qui chercheraient à les franchir. Les risques de coincement doivent être évités. La garde au sol de la barrière de protection (et du moyen d’accès) doit être inférieure à 25 mm ou comprise entre 45 mm et 102 mm. La distance entre les barreaux doit être inférieure à 102 mm.
  • La fixation de la barrière doit garantir la tenue à l’arrachement. Elle s’effectue au moyen de platines à visser ou bien par scellement (obligatoire pour les piscines à usage collectif).

Source: AFNOR

le portillon

  • Le moyen d’accès peut être pivotant ou coulissant verticalement ou latéralement, ou tournant, ou à enroulement. Lorsqu’il est pivotant, l’ouverture doit se faire vers l’extérieur de la piscine.
  • Le moyen d’accès doit être à fermeture et à verrouillage manuels ou automatiques. Dans le cas d’une fermeture automatique, le verrouillage doit être automatique (obligatoire pour les piscines à usage collectif).
  • Pour prévenir le risque de déverrouillage par les enfants de moins de cinq ans ou un déverrouillage non intentionnel, le système de déverrouillage doit nécessiter au moins une action manuelle d’une force de 20 N minimum pour être libéré. Le système d’ouverture proposé par AFP nécessite deux actions consécutives pour être déverrouillé, la seconde étape étant indépendante de la première qui est réalisée et maintenue.

Lire aussi

Volet automatique immergé Nautile

Les couvertures du bassin

Pour sécuriser sa piscine, parmi les 4 dispositifs de sécurité autorisés, il y a aussi les couvertures du bassin conformes à la Norme NF P 90-308…
piscine

Sécuriser sa piscine

Être propriétaire d’une piscine signifie aussi faire preuve d’une grande vigilance, surtout face aux risques de noyade des enfants en bas âge.
Alarme immergée Precisio

Les alarmes

Un des produits le plus démocratique pour sécuriser sa piscine est l’alarme sonore, qui permet d’identifier toute intrusion, chute ou immersion dans le périmètre protégé.