Entretien du spa

Le spa est synonyme de bien-être et de relaxation, mais niveau hygiène aucun relâchement n’est autorisé : pas question qu’il devienne un nid à microbes. Heureusement votre spa est normalement conçu pour faciliter son entretien. Suivez le guide pour garder un spa nickel en restant zen.

Un spa est plus proche de la piscine que de la baignoire : Certes on change l’eau plusieurs fois par an, mais elle doit rester limpide entre deux utilisations. Quant à l’eau qui reste chaude en permanence, elle favorise le développement des microorganismes. D’où l’importance d’un traitement adapté.

Entretien du spa
Peigne à cartouche qui se connecte au tuyau d'arrosage. Distribué par SCP - Photo DR

Comment nettoyer le filtre d’un spa ?

Le système de filtration sera plus ou moins sophistiqué en fonction du modèle choisi (simple filtre à cartouche ou filtre à sable). Dans tous les cas, vérification et nettoyage hebdomadaires du filtre sont conseillés pour prolonger sa durée de vie.
Généralement les fabricants conseillent un nettoyage avec un jet d’eau puissant et selon le degré de saleté, accompagner le nettoyage avec une brosse puis le faire tremper dans une solution adaptée tous les 2-3 lavages.  Vous pouvez nettoyer le filtre du spa avec de l’eau de javel mais sachez qu’ il s’usera plus vite.
Il est possible de nettoyer le filtre du spa avec du bicarbonate de soude et de l’eau, s’il est en polyester, en le faisant tremper pendant 8h dans ce mélange.

Comment traiter l’eau d’un spa ?

Plusieurs choix s’offrent à vous pour désinfecter l’eau de votre spa afin d’éviter la présence de microorganismes indésirables :

  • Chlore : Assez économique, le chlore peut toutefois entraîner des réactions (yeux qui piquent), dégager une odeur désagréable au contact des matières organiques, et il n’est pas très stable au-delà de 25°C. Attention : le chlore est contre-indiqué pour les spas gonflables dont il peut détériorer le revêtement.
  • Brome : Le brome ne dégage pas d’odeur et il est tout à fait adapté pour les peaux sensibles. Son action désinfectante est puissante et n’est pas altérée par la chaleur de l’eau. Seul défaut, il est nettement plus cher que le chlore.
  • PHMB : Ce désinfectant est non irritant, sans odeur, très stable, et ses effets durent longtemps. Il nécessite cependant l’ajout d’un anti-algues. Pour un traitement de choc on l’associe à l’oxygène actif.
  • Oxygène actif
    L’oxygène actif est très efficace contre les algues et les matières organiques ce qui en fait un excellent complément de traitement. Il est sensible aux températures élevées et il faut donc en rajouter souvent.
  • Ozone
    Le traitement de l’eau à l’ozone est efficace et sans odeur pour une eau qui ressemble à de l’eau de source. Il faut y associer un désinfectant (brome ou oxygène actif) mais dans des quantités très réduites. Seul bémol, l’investissement de départ est élevé.
  • UV-C
    Ici les micro-organismes sont détruits par le rayonnement d’une lampe UV au cours de la filtration. Un désinfectant type oxygène est ajouté entre deux cycles de filtration. Résultat hyper naturel. Là aussi l’investissement de départ est élevé.

Equilibre et qualité de l’eau du spa

Votre spa mousse ? le pH du spa est trop bas ? vous voulez baisser le taux d’alcalinité du spa ? Analysez l’eau une fois par semaine à l’aide de bandelettes, de comprimés ou de réactif liquide afin d’éviter ce genre de problèmes.
Le pH de l’eau est garant de l’efficacité des produits de désinfection ainsi que de l’innocuité de l’eau de baignade. Le pH idéal doit se situer entre 7,2 et 7,6. En cas de déséquilibre, on ajoute du produit pH+ ou pH- en fonction des besoins.
De la même façon on analyse également le taux d’alcalinité de l’eau.

Gant de nettoyage pour spa
Gant de nettoyage pour spa. Bayrol - Photo DR

Comment nettoyer un spa ?

Pour enlever les éventuels dépôts qui trainent au fond du spa, un aspirateur manuel s’avère très utile (ils fonctionnent sans pile).
Pour les spas d’extérieur, une petite épuisette permettra d’enlever les feuilles et autres débris qui pourraient flotter à la surface. Bien sûr dès la fin de l’utilisation, replacer son couvercle sur le spa extérieur reste la meilleure façon de le garder propre. Couvercle qu’il faut d’ailleurs nettoyer régulièrement.
Il est conseillé de vidanger son spa tous les 3 mois. C’est l’occasion d’en nettoyer l’intérieur. Sur un spa en acrylique ne jamais utiliser de produits nettoyants à base d’alcool ! Investir dans un kit de nettoyage avec brosses et produits adaptés vous évitera d’abimer le revêtement de votre spa.

Spa intérieur et humidité : utiliser un déshumidificateur pour spa

En intérieur ou sous abri fermé, afin d’éviter les mauvaises odeurs dues à l’humidité et l’apparition de moisissures dans la pièce, on veillera à installer un système d’aération performant et adapté à la taille du spa et donc au taux d’hygrométrie qu’elle implique. Plus le spa est grand, plus l’humidité de la pièce sera élevée. En fonction des conditions, il est possible que vous soyez obligé d’investir également dans un déshumidificateur si la VMC ne suffit pas. N’hésitez pas à demander conseil à votre installateur/fabricant de spa.

Cas particulier : comment entretenir un spa gonflable ?

Un spa gonflable sera de préférence traité au brome avec un diffuseur flottant. Il est préférable de changer l’eau une fois par mois. 24 heures avant la vidange, on peut verser du vinaigre blanc dans le bain bouillonnant pour éliminer toute trace de calcaire.

Spa gonflable

Lire aussi

Couverture de spa de nage

Accessoires spa

Ca y est vous avez choisi ou installé votre spa. Reste maintenant à sélectionner les accessoires qui le rendront unique…
Spa portable Carré Bleu

Projet spa

Dans l’imaginaire collectif, installer un spa chez soi c’est comme s’offrir un voyage de rêve ou un séjour en palace : luxe, calme et volupté assurés…
Spa portable Lagoon Bay

Choisir son spa

Choisir son spa c’est certes une question de prix, mais pas seulement. Cela dépendra aussi de vos désirs, de votre environnement et de votre mode de vie…