Dépannages courants

Votre piscine peut avoir des petits problèmes, mais ils ne sont pas insolubles ! C’est même l’occasion de comprendre mieux son fonctionnement, et de la gérer plus efficacement à l’avenir.

Comment rattraper une eau verte ?

Orage, température de l’eau élevée, piscine surpeuplée, filtration mal réglée… Les occasions de perdre l’équilibre de l’eau sont nombreuses, surtout au coeur de l’été. Pour rattraper une eau qui a « tourné », il faut agir sur tous les fronts en même temps.

Analyse de l’eau

La première chose à faire est d’analyser l’eau, et de réajuster les paramètres (pH, désinfectant, TAC) trop hauts ou trop bas, comme expliqué dans Analyse de l’eau. Si l’eau est traitée aux galets de chlore, il faut également vérifier le taux de stabilisant. Si l’eau est sur-stabilisée, vous aurez du mal à la récupérer, sauf à remplacer au moins 1/3 du volume du bassin.

 Filtration

Faites fonctionner la filtration en continu, ou au moins toute la journée (aux heures chaudes), et videz les paniers des skimmers, le préfiltre de la pompe, et procédez à des contre-lavages du filtre (ou nettoyer la cartouche pour les filtres à cartouches) aussi souvent que nécessaire.

 Nettoyage

  • Lancez votre robot ou branchez votre aspirateur manuel, en rejetant l’eau sale à l’égoût si c’est possible. Si ce n’est pas possible, faites des contre-lavages du filtre régulièrement. Nettoyez votre robot dès que nécessaire.
  • Frottez le fond et les parois avec une brosse pour enlever toute trace d’algue à l’intérieur du bassin.

 Traitement choc

Procédez à un traitement choc : chlore choc ou hypochlorite de calcium, ou oxygène actif. Si l’eau est très verte, vous pouvez combiner les deux, en les ajoutant à quelques heures d’intervalle. Attention, pendant quelques jours, l’oxygène actif masquera le dosage en chlore de l’eau.

L’eau sera un peu trouble et blanchâtre à l’issue du traitement choc. Cela est dû aux algues qui ont été tuées par le traitement, mais qui restent en suspension. Il est important de laisser la filtration en marche, et de faire des contre-lavages du filtre. Si cela persiste, vous pouvez faire un traitement floculant (très efficace avec les filtres à sable), ou clarifiant.

Les dépannages fréquents du local technique

La pompe ne démarre pas

Vérifier le disjoncteur : s’il a sauté, le réenclencher
Vérifier si un corps étranger bloque : filtration coupée, enlever le préfiltre, vérifier la turbine et la débloquer à la main.
Si la pompe ne fonctionne toujours pas, elle est probablement en panne, rapprochez-vous de votre pisciniste.

La pompe tourne mais n’aspire pas

Causes possibles : le niveau d’eau est trop bas, le skimmer aspire de l’air. Refaire le niveau d’eau, aux 2/3 des skimmers.

Le manomètre du filtre est à 0

Vannes fermées : les ouvrir
Le préfiltre est plein : le vider
Volet de skimmer bloqué : le débloquer

Pression trop forte au Manomètre du filtre

Le filtre est très sale : procéder au lavage puis au rinçage du filtre

Eau sale refoulée dans la piscine

Le filtre est sale : procéder au lavage puis au rinçage du filtre.
Si la situation perdure, le media filtrant est peut-être à changer. Voir votre pisciniste.

Les fuites, comment les identifier ?

Sans être un problème fréquent, il arrive que le niveau de l’eau baisse de façon inhabituelle, ce qui pose la question d’une fuite éventuelle. Il est parfois difficile de déterminer l’origine d’une fuite. Voici quelques conseils pour mieux identifier les différentes origines du problème.

S’agit-il vraiment d’une fuite ?

Avant toute chose, il faut s’assurer qu’il s’agit bien d’une fuite et non d’un phénomène d’évaporation. Pour cela, le test du seau est une astuce simple pour vérifier s’il s’agit ou non d’un phénomène naturel:

Placer un seau rempli d’eau sur la margelle ou une marche de l’escalier de la piscine.
Faire une marque pour repérer le niveau d’eau, dans la piscine et dans le seau.
Après 24 h, comparer la baisse de niveau entre la piscine et le récipient.
Si les niveaux sont équivalents, il s’agit d’évaporation. Si la perte d’eau est plus importante dans la piscine, il s’agit probablement d’une fuite.
Après avoir déterminé qu’il s’agissait d’une fuite, plusieurs endroits sont à vérifier:

Le local technique

Inspecter les joints du système de filtration qui peuvent être usés. En prévention il est possible d’installer une vanne d’arrêt sur le tuyau d’évacuation vers l’égout.
Vérifier les raccords dans le local technique, au niveau des jointures entre les composants : jointures entre tuyaux, pompe, bloc filtrant…

Les pièces à sceller

Vérifier les skimmers, les buses de refoulement, la prise de balai ou le presse-étoupe de niche des projecteurs. Pour savoir d’où vient la fuite, laisser le niveau d’eau descendre : s’il se stabilise en dessous des skimmers par exemple, c’est que la fuite vient de là.
Une autre possibilté est de diffuser un produit colorant dans l’eau à proximité des éléments susceptibles de fuir, si le colorant est aspiré à un endroit précis, par exemple au niveau des buses, c’est là que se situe la fuite. Parfois un simple changement de joint ou un resserrage des vis de fixations peuvent régler le problème.

Le revêtement

Une autre cause possible est un liner endommagé ou des fissures dans le cas d’un bassin béton revêtu de carrelage, peinture, silco-marbreux, etc..
Dans le cas du liner, il faut vérifier le serrage des vis des brides d’étanchéité en s’assurant qu’aucune d’entre elles ne tourne dans le vide et aussi qu’il n’y ait pas d’accroc ou d’entaille.
S’il n’y a pas de trou, fentes ou fissures visibles à l’oeil nu, il est possible d’utiliser un detecteur de fuite de liner, capable de reperer des fuites de la taille d’un trou d’aiguille.

Le circuit hydraulique

Si le problème vient des canalisations, celles-ci étant enterrées, ce sont des fuites difficiles à localiser. Plusieurs causes peuvent en être à l’origine, comme un mouvement de terrain qui a déplacé les canalisations, des joints usés, un tube en PVC fendu…

Les techniques d’identification des fuites

Différentes possibilités:

  •  La mise sous pression des canalisations permet d’isoler le circuit défaillant. En bouchant une canalisation de chaque coté et en envoyant une certaine pression il est possible de vérifier l’intégrité de cette canalisation. Pas de perte de pression = pas de fuite sur les tuyaux.
  • En cas de fuite confirmée sur une canalisation l’utilisation d’une caméra peut être nécessaire. L’inspection vidéo permet de contrôler son état et en cas de cassure ou fêlure de détecter la fuite.
  • Verifier les alentours de la piscine permet de repérer une zone humide et plus verte que le reste lors d’un climat sec qui indique peut-être la fissure des tuyaux sous-jacents.
  • Pour les micro-fissures, il est possible de régler le problème en versant un produit colmateur dans l’eau de la piscine en mode circulation.
  • Faire une recherche au Gaz traceur, le principe étant d’envoyer un gaz dans la tuyauterie, ce qui permet à l’aide d’un capteur électronique sensible à l’hydrogène, de détecter l’emplacement précis de la fuite.
  • Utiliser la technique du sondage (dans un environnement peu bruité) qui consiste à mettre en pression la canalisation avec de l’eau mélangée à de l’air. Ce mélange produit des bulles qui seront détectées par un sondeur acoustique.

Lire aussi

idées piscine

La réglementaion piscines et abris

Le code de l’urbanisme, modifié en 2012, encadre la construction des piscines, en fonction de leur taille et de leurs caractéristiques. Selon les cas, il n’y aura aucune formalité à accomplir, ou au contraire seront exigés un dépôt de déclaration préalable ou de permis de construire.

Institut de la Piscine

Fonctionnement de la piscine

Contrairement à la construction proprement dite, que personne ne vous demande de maîtriser, il est important de comprendre le principe général de la filtration et du traitement de l’eau. Cela vous aidera à faire les bons choix d’équipement et à gagner du temps sur l’entretien.

Analyse de l’eau

Pour garder une eau claire et saine, il faut choisir un traitement désinfectant adapté aux particularités de votre piscine, et savoir maintenir l’équilibre de l’eau. C’est lui qui vous permettra de traiter moins, et de façon plus efficace votre eau de baignade.