Relooker sa piscine : les tendances à suivre

Pour donner un coup de jeune à une piscine, ou l’intégrer harmonieusement à un nouvel environnement, de nombreuses solutions existent. On peut jouer sur le revêtement, les abords et la forme de la piscine, et la façon d’entrer dans l’eau. Voici les rénovations de relooking les plus fréquentes, et les principales tendances que l’on peut dégager.

Rénover le revêtement de sa piscine

Nettoyer et/ou améliorer le revêtement : cela concerne surtout les revêtements de finition. Pour le carrelage, il est nécessaire de refaire les joints tous les 5 à 10 ans (jusqu’à 20 ans pour les joints epoxy), mais cela ne va pas changer vraiment le look de la piscine, sauf à passer à des joints colorés. Certains enduits peuvent être décapés et éventuellement recouverts d’une nouvelle passe de finition. La peinture nécessite elle aussi une nouvelle couche tout les 5 à 10 ans. Ces travaux de rénovation simple ne permettent pas un changement spectaculaire, bien que l’on puisse jouer un peu avec la couleur selon les cas.

Changer le revêtement : l’acte de rénovation le plus courant est le changement de liner. Ce revêtement d’étanchéité, très répandu, bénéficie d’une durée de vie d’environ 10 ans dans sa forme basique. Changer le liner est souvent l’occasion de changer sa couleur, et donc la couleur de la piscine en eau. Les liners bleus des années 80 ont progressivement laissé place aux liners blancs, sable, et surtout gris. Il arrive que l’on remplace un liner simple par un liner armé (ou membrane armée), qui se soude sur mesure dans le bassin. Plus solide, plus durable, il accompagne aussi les modifications de formes de bassin. Bien sûr, on peut aussi remplacer d’autres revêtements. Un enduit peut recevoir du carrelage (pâte de verre, grès ou pierre), sur tout ou partie de la surface. Par exemple, un bassin enduit peut recevoir un pavage de pierre sur le fond. Le carrelage doit parfois aussi être remplacé. Il est le revêtement qui laisse la plus grande liberté de choix dans la forme, les coloris et donc l’aspect final.

Les tendances : les revêtements couleur gris clair et gris moyen. Ce choix de couleur donne une eau d’un bleu-vert très doux et naturel, qui se marie très bien avec l’ambiance végétale du jardin. On l’adopte avec le liner, la membrane armée, ou l’enduit couleur béton « naturel ». La couleur sable est elle aussi encore très souvent utilisé.

Les tendances émergentes : l’utilisation de la pierre naturelle, en fond de bassin ou sur toute la surface, les couleurs foncées, les motifs bicolores (avec une teinte foncée sur la banquette immergée, ou en fond de bassin…) pour un effet graphique et contemporain.

Portelli Frères - Carré Bleu
La piscine avant sa rénovation, avec une forme originale très bien utilisée dans le projet.
Portelli - Carré Bleu
la rénovation de la piscine a été menée en parallèle de la rénovation de la maison. L'arrondi a été transformé en une plage immergée, qui invite à la baignade en douceur. Réalisation Portelli - Carré Bleu à Toulouse. Photos François Deladerrière.

Rénover les plages et les margelles

Les margelles et plages assurent le lien de la piscine à son environnement. On les utilise pour ancrer la piscine à son espace dédié, jardin, terrasse, voire collé à la maison. La margelle, qui entourait la plupart des piscines, se fait plus rare, et la plage posée sans rupture jusqu’au plan d’eau devient la norme.  La piscine est toujours plus intégrée, est les abords sont pensés pour accueillir les utilisateurs dans un confort optimisé. Quand la configuration le permet, on garde un espace suffisant pour poser plusieurs transats, à l’endroit le plus ensoleillé et le plus abrité.

Les tendances lourdes : la plage en bois reste une valeur sûre. Douce et chaleureuse, sa couleur chaude se marie toujours très bien avec celle de l’eau, du bleu pâle et bleu-vert. La plage en pierre reconstituée est l’autre option mainstream : confortable, solide, sans entretien, la pierre reconstituée a de nombreuses qualités pour un abord de piscine. Elle offre une grande variété de dalles, de formes et de couleurs, pour des ambiances à la carte. On supprime totalement la différence de hauteur des margelles. L’aspect visuel peut être conservé mais on privilégie l’aspect plan des abords. L’autre grande tendance est l’accroissement de la surface de la plage.

Les tendances émergentes : La margelle brute en pierre naturelle, qui vient souligner la forme de la piscine par un volume net et légèrement surélevé, qui évoque le bassin à l’ancienne.

Changer la forme de la piscine

Qu’elle soit trop grande, trop profonde, ou pas assez conviviale, une piscine peut toujours faire l’objet d’une rénovation touchant à sa structure. Bien sûr, il est plus facile de réduire une piscine que d’en augmenter la taille. Mais rien n’est impossible pour un bon professionnel. Beaucoup de formes sont datées et ne plaisent plus à tout le monde : les formes libres de type haricot, les escaliers romans (un demi-cercle saillant sur un petit côté), les rectangles immenses.

Les tendances lourdes : la forme rectangle qui s’adapte à l’espace disponible. Plutôt couloir de nage, ou rectangle 4×8 m, la forme est graphique, indémodable et permet d’utiliser toute la surface sans déperdition.

Les tendances émergentes : la piscine à débordement sur un côté. Dès lors que le terrain propose une petite pente, le mur vers l’aval peut être traité en débordement, et donner ainsi une allure de miroir à la piscine, en remontant le niveau de l’eau. Toujours beau !

Changer l’accès à l’eau

Les accès sont aussi bien plus confortables aujourd’hui qu’hier. Nous sommes passés de l’échelle emblématique des années 70 à un escalier timide en angle, puis plus large, jusqu’à des accès confortables, conviviaux, et sur lesquels nous pouvons passer des heures à jouer avec des petits ou discuter, lire, manger une glace…

Les tendances lourdes : l’escalier pleine largeur, graphique et élégant, et la banquette immergée, qui offre un espace à 10 ou 20 centimètres sous la surface de l’eau. Les deux sont d’ailleurs souvent associés, la première marche de l’escalier étant élargie pour être utilisée en banquette immergée. Un volet automatique rajouté dans le volume du bassin permet également la création d’une banquette.

Les tendances émergentes : la plage inclinée qui évoque la véritable plage de bord de mer, et qui permet une entrée et une sortie en douceur, pour tous les baigneurs, de 1 à 101 ans. On les trouve chez plusieurs constructeurs, comme Piscine Plage et Iloé.

Esprit Piscine
Une rénovation qui intègre un débordement, pour un effet un peu magique. Réalisation l’esprit piscine /www.esprit-piscine.fr