La piscine inox, un marché d'avenir
Construction, Fabricants, Pisciniers, Tendances

La piscine inox, un marché d’avenir

La piscine inox, un marché d'avenir

Piscine inox réalisée par Steel and Style – Photo DR

L’acier inoxydable a déjà une longue histoire avec la piscine, sous forme d’accessoires ou d’échelles… Mais l’inox revient aujourd’hui comme matériau unique de structure de piscines, pour des réalisations techniquement novatrices et esthétiquement spectaculaires.

Les avantages de l’inox

L’acier inoxydable utilisé en piscine est un alliage de fer, de carbone, de chrome, de nickel et de molybdène. On y ajoute parfois d’autres éléments comme le titane ou le tungstène, selon la propriété que l’on souhaite améliorer. L’inox multiplie les qualités. En tout premier lieu bien sûr, il a la particularité de résister à la corrosion grâce à ses composants, en particulier le chrome. Mais il résiste également très bien aux chocs, aux déformations, aux basses et hautes températures. Sa haute solidité lui confère une longévité supérieure aux matériaux traditionnels. Son entretien est simple et peu contraignant. Et bien sûr, il convient particulièrement à un usage en piscine car il est parfaitement imperméable et dispense donc d’un revêtement d’étanchéité. Son absence de porosité empêche l’accrochage de dépôts, et simplifie le traitement de l’eau. Côté environnement, l’inox marque aussi des points car ce matériau quasi inusable, insensible aux agressions extérieures, résistant à la corrosion, aux variations de pH, aux produits et à l’usure, offre une durée de vie de plus de 40 ans à ses piscines. De plus, il est recyclable en fin de vie. Dans le secteur de la construction, son taux de récupération effectif s’élève à 90%. Il répond à la démarche environnementale de la HQE (Haute Qualité Environnementale). Côté construction, ses propriétés assurent aux parois verticales du bassin la résistance statique à la pression active de l’eau et du sol, pour une profondeur pouvant atteindre 2,20 m. Le bassin est donc autoportant. L’inox est parfois la seule option possible quand il y a une contrainte de poids. Un bassin en inox est quatre fois plus léger qu’une construction traditionnelle. Un paramètre qui change tout lorsqu’on doit implanter une piscine sur un toit d’hôtel, par exemple. Esthétiquement, ce gris brillant produit une très belle couleur d’eau, irisée, qui s’intègre parfaitement en extérieur, et un effet miroir avec reflets brillants. Un aspect sophistiqué qui se marie particulièrement bien avec les architectures épurées.

Quel prix pour l’inox ?

Reste le problème du coût. Il est vrai que la piscine inox est plus chère que la plupart des autres techniques. En sur-mesure, il faut compter au minimum un budget d’environ 2200 € le m2 (TTC prêt-à-plonger), et plus selon la taille, les particularités du chantier et l’équipement. Ce coût est en partie compensé par la sécurité que donne le matériau : pas de fuites, pas de réparations (la ductilité du matériau permettant au bassin de suivre un mouvement de terrain plutôt que de casser) et peu d’entretien. Ce sont ces raisons qui poussent des clients à faire le choix d’investir davantage au départ, avec une grande tranquillité d’esprit pour l’avenir.

À propos de l'auteur

Related Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.