Salons

Interview avec Eloi Planes, Président du salon Piscina Barcelona

Il parle des challenges, des perspectives et tendances du marché de la piscine ainsi que des nouvelles caractéristiques de la prochaine édition du salon qui aura lieu du 15 au 18 octobre 2013 à Barcelone.

nterview avec Eloi Planes, Président du salon Piscina Barcelona qui aura lieu du 15 au 18 octobre 2013 à BarceloneComment se présente la prochaine édition du salon Piscina Barcelona?

Après deux décennies et 10 éditions, le Salon international de la piscine de Barcelone Piscina est une référence évidente dans le secteur, à la fois au niveau national et international. Cette année, le salon rassemblera l’offre et la demande dans le domaine des piscines résidentielles et des installations qui permettent l’utilisation de l’eau pour les loisirs, les sports et la thérapie. Il y aura près de 300 sociétés présentes, dont 61% environ sont étrangères, issues de 22 pays différents. La Chine, la Belgique, les Etats-Unis, l’Allemagne, les Pays-Bas et le Canada, dont la présence a légèrement augmenté cette année, sont juste une petite partie des pays dont les exposants sont originaires. Nous estimons que la moitié des 19000 visiteurs seront étrangers, d’environ une centaine de pays, dont la France, l’Italie, Israel, la Turquie, la Russie, l’Allemagne, les Etats-Unis et le Brésil.

Quels sont les nouveautés les plus importantes de cette nouvelle édition?

Cette année nous voulions que le salon devienne une importante plate-forme interactive pour le secteur du bien-être, analysant ses divers aspects avec l’aide d’experts internationaux. C’est pourquoi nous avons crée le Wellness & Spa Experience Event, un rassemblement d’entrepreneurs et de professionnels espagnols et étrangers, qui auront la chance de partager leurs connaissances et d’étudier à la fois les opportunités d’affaires et les nouvelles lignes de gestion et de commercialisation de ces produits et services dans ce domaine.

Quelles mesures allez vous mettre en place pour faciliter le réseautage dans le cadre du Wellness & Spa experience event?

Chaque jour les experts déjeuneront avec les participants qui souhaitent avoir un contact direct pour partager leurs expériences, leurs préoccupations et leurs visions du secteur. L’évenement proposera aussi un service d’accompagnement, c’est à dire un espace où les intervenants, experts et sponsors pourront rencontrer les congressistes afin de leur donner des conseils sur les aspects de leurs affaires qu’ils souhaitent améliorer.

Quelle est la situation actuelle du secteur de la piscine en Espagne? et sur le plan international

L’Espagne est un des marchés de référence dans le monde et le deuxième en Europe, avec 1,1 millions de piscines résidentielles. Il faut noter que 52% d’entre elles ont plus de 10 ans, ce qui représente une excellente opportunité pour le marché de la rénovation, en plus de renforcer la tendance d’intégrer de nouveaux équipements et accessoires. Selon les dernières données, il y aurait 15 millions de piscines dans le monde. Les Etats-Unis, avec 9 millions de piscines et un chiffre d’affaires de 3 milliards de dollars, représentent 61% du marché mondial. L’Amérique du sud représente 4% et le taux de croissance des pays latino-américains évolue entre 6 et 8% chaque année. L’Union européenne, avec près de 4 millions de piscines, représente 26% du marché, avec la France en tête, suivi de l’Espagne, l’Allemagne, l’Italie et le Royaume-Uni. La crise a profondément changé les modèles et les dynamiques de croissance de la plupart des économies occidentales. En Europe et aux états-unis, la construction de piscines a baissé, alors qu’en Afrique du Nord et dans les pays asiatiques elle est en hausse. L’Europe reste le marché le plus sophistiqué en termes de tendances, tandis que le marché Brésilien combine 3 phénomènes: la maintenance, la rénovation et la construction.

On a souvent dit que la solution pour sortir de la crise est d’exporter. L’Espagne vend-t-elle des piscines à l’étranger?

Le chiffre d’affaires du secteur en fin d’exercice était de 1,190 milliards d’euros. Grâce aux marchés étrangers nous avons pu contrebalancer la baisse de demandes nationales. Les entreprises espagnoles ont augmenté leurs exports de manière significative par rapport à l’exercice précédent, atteignant 425 millions d’euros de ventes à l’étranger.

Quelles sont les dernières tendances observées dans l’industrie de la piscine, à la fois au niveau national et international?

Lorsqu’on parle de piscines résidentielles, on voit que le consommateur revient à la piscine rectangulaire classique et qu’il investit dans des accessoires de qualité et qu’il la personnalise avec des éléments  originaux. On note également un intêret grandissant pour minimiser l’impact des constructions sur l’environnement en utilisant des solutions durables. Du côté des piscines publiques, les investissement se font principalement autour de la sécurité et de l’utilisation raisonnée des ressources, en disposant des systèmes proposés par les nouvelles technologies. Les raisons pour lesquelles les gens achètent des piscines ont également changé. Le bien-être figure en 3ème position pour la 1ère fois, après se rafraîchir en été et passer plus de temps en famille. De plus, la décision d’acheter devient plus rationnelle: les clients cherchent avant tout la qualité et la durabilité.

Selon vous, quel rôle joue l’innovation dans la croissance du secteur?

Pour l’industrie, l’innovation est primordiale: sans innovation vous êtes à la traîne au niveau des marchés. Pour continuer d’évoluer il faut investir dans la recherche et le développement (R&D), non seulement pour satisfaire les demandes ‘aujourd’hui et maintenant’, mais aussi pour anticiper les besoins des consommateurs.

Quelle direction prend la recherche et le développement dans le secteur de la piscine?

La tendance est d’intégrer la technologie aux piscines, permettant de rationaliser la consommation d’eau et d’énergie, tout en garantissant une efficacité maximale. L’entretien des piscines est un bon exemple: la domotique permet de contrôler intelligemment la filtration, le pompage, le dosage des désinfectants ou encore le registre de consommation d’eau ou de climatisation. Les autres tendances incluent l’utilisation d’énergies de substitution, l’éclairage à LED, les nouveaux systèmes de chauffage, ventilation et climatisation qui profitent de la chaleur résiduelle, ou l’application de matériaux écologiques et recyclables. Ce sont des exemples de systèmes qui, tout comme les mesures passives qui touchent directement la conception architecturale (isolation, orientation, dispositifs de protection solaires), permettent un rendement énergétique maximal et les économies qui en découlent en matière de consommation.

Considérez-vous qu’un évenement comme le salon Piscina soit indispensable pour le secteur en cette période?

Oui, absolument. Depuis 1994, l’année de sa 1ere édition, le salon a aidé à dynamiser un des marchés les plus solides du pays. C’est un rendez-vous stratégique pour les entreprises qui souhaitent consolider leur réseau de distribution, augmenter leur portefeuille de clients nationaux et internationaux, et trouver de nouvelles idées pour diversifier leur activité. Je pense que c’est surtout en temps de crise qu’il faut savoir tirer parti de toutes les opportunités offertes par le marché pour investir dans la connaissance, la mise en réseaux et l’innovation.

Diplômé en ingénierie industrielle de l’Université Polytechnique de Catalogne et titulaire d’une maîtrise en gestion des entreprises de l’EADA (Business School Barcelona), Eloi Planes fut nommé Président du comité d’organisation du Salon International de la piscine de Barcelone en 2010. Sa carrière professionnelle commence en 1998 chez Astral. En 2000, il devient Directeur Général de la même entreprise, et en 2002 le groupe Fluidra fut créée sous sa coupe. En 2006 il est nommé conseiller adjoint du groupe et en 2007 il conduit son introduction en bourse.

À propos de l'auteur

Related Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.