Les algicides
Entretien, Pisciniers, Produits

Les algicides, des alliés précieux contre l’eau verte

La saison estivale est souvent propice à l’apparition des algues dans une piscine extérieure: temps chaud, orages, baignades fréquentes, autant de raisons qui permettent aux algues de se développer. 

L’apparition d’algues est normale dans un bassin situé en extérieur. Elles sont amenées par le vent ou le baigneurs, et se développent sur le principe de la photosynthèse, avec l’eau et la lumière. Les produits comme le chlore, le brome, l’oxygène actif ou encore les ultra-violets ont un effet algicide en plus de leur action de traitement mais qui ne suffisent pas dans certains cas à éviter la prolifération des algues, surtout s’il y a eu négligence sur le maintien de l’équilibre de l’eau et le niveau de désinfectant. C’est pourquoi l’utilisation de produits spécifiques anti-algues est nécessaire. Les algicides servent à traiter l’eau de manière préventive ou curative.

Il existe plusieurs sortes d’algues

  • L’algue verte : l’eau devient verte, avec ou sans tâches sur le fond et les parois, qui deviennent glissants au toucher.
  • L’algue noire : très résistante, cette algue crée des tâches noires sur le fond et les parois de la piscine.
  • L’algue jaune : se développe dans les zones peu ensoleillées de la piscine sous forme de poussière jaune volatile.
  • L’algue blanche : champignons blancs qui se développent dans l’obscurité sur les canalisations par exemple.
  • L’algue rose ou rouge : se dépose en général d’abord sur les parties en plastique de la piscine (skimmers, pvc, nettoyeurs).

L’algue est composée d’une seule cellule avec une noyau et une membrane cellulaire. L’algicide va pénétrer la paroi et venir étouffer la cellule.

Que faire quand on a un problème d’algues dans la piscine ?

Quelque soit le type d’algues il faut impérativement procéder à certaines actions :

  • ajuster le pH,
  • brosser les parois en insistant sur les zones infestées,
  • faire un contre-lavage du filtre pour le garder performant,
  • effectuer un traitement choc correspondant au système de traitement de l’eau de la piscine,
  • ajouter un floculant et un algicide adapté,
  • filtrer 24h/24h pendant 2 jours minimum,
  • nettoyer le bassin en aspirant les algues mortes.

Des algicides sont proposés par la plupart des fabricants de produits de traitement de l’eau

Si les algues ne sont pas trop nombreuses, un traitement choc peut suffire à les stopper. Un traitement ponctuel à l’oxygène actif, au chlore ou au brome est souvent suffisant, si on prend soin de nettoyer bassin et filtration.

Les fabricants proposent également des algicides, qui n’ont pas tous les mêmes propriétés. La plupart d’entre eux s’attaquent à l’algue verte, la plus commune, mais d’autres sont conçus pour bloquer la prolifération des algues noires ou jaunes. Certains ne sont pas des biocides, mais se contentent de bloquer la prolifération des algues par neutralisation des phosphates qui les nourrissent. D’êtres encore ne sont en fait que des clarifiants. Et il existe des produits anti-algues multifonctions qui agissent sur tous les terrains : désinfection, anti-propagation, éradication 360°. Il faut donc choisir le bon anti-algues en fonction du problème rencontré. Parlez-en avec votre piscinier qui saura vous conseiller pour ne pas mettre des produits inutilement.

À propos de l'auteur

Related Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.