Mini-piscines
Tendances

Mini-piscines, maxi-marché

Parmi les fortes tendances de ces dernières années, la mini-piscine s’impose dans le peloton de tête. Les raisons de ce succès tiennent aux nombreux atouts qu’elle possède : implantation facilitée, simplification administrative et économies sur le coût de fonctionnement.

Un atout de taille

La mini-piscine présente une surface moyenne de 8 à 20 m2, soit de 2 à 4 mètres de large sur 4 à 6 mètres de long. En dessous de 10 m2 de surface, elle présente le précieux avantage d’être dispensée de toute formalité déclarative. Ces modèles sont donc fréquents dans les zones où le PLU interdit l’implantation de piscines. On ne compte plus les piscines de 9,90 m2… mais dès lors que l’on n’est pas contraint par le PLU, la mini-piscine présente généralement une surface de 15 à 20 m2.
Si le jardin est de taille modeste, ou que l’on ne possède qu’une terrasse, la mini-piscine s’impose aussi. Pour Caron Piscines « la réduction de la superficie des terrains et le boom des piscines de ville sont à l’origine de la progression sensible des mini-piscines depuis 5 ans. » Pour Unibéo « les deux moteurs de la tendance sont la réduction des terrains et la simplification des autorisations administratives ». Couverture, ou, plus sophistiqués, fond mobile et terrasse coulissante peuvent compléter la réalisation, surtout si cela permet de récupérer de la surface utile dans un petit jardin ou sur une terrasse. Elle privilégie la forme rectangulaire, pour utiliser au mieux la surface possible, mais on trouve aussi quelques formes libres.

Petite, mais souvent très équipée

La mini-piscine compense bien souvent sa petite taille par un équipement performant. La nage à contre-courant est l’équipement complémentaire par excellence. Personne ne songerait à faire des longueurs dans un bassin de 5 m, alors que nager sur place est possible. C’est d’ailleurs le meilleur argument de vente du piscinier : « votre bassin sera petit, mais vous pourrez nager à volonté ». On sait que l’argument sportif est important dans l’acte d’achat de la piscine. Tous les équipements de bien-être, tels qu’escalier balnéo, buses de massage, blower, canons à eau ou cascades ont également un beau succès. Le faible volume d’eau permet aussi d’envisager un chauffage dans des coûts très raisonnables. Carré Bleu précise « les mini-piscines sont en général bien équipées et présentent des qualités de prestation haut de gamme ». Chez  Unibéo, « on installe beaucoup de PAC, de volets hors-sol ou immergés, de nage à contre-courant ou de balnéo ». L’équation petit bassin + nage à contre-courant + balnéo rapproche la mini-piscine du spa de nage, un autre achat en forte hausse depuis une dizaine d’années. La principale différence est visuelle. Un spa de nage, même enterré et intégré, n’aura jamais l’aspect d’un bassin. Par contre, ses performances en termes de confort et de balnéo resteront au-dessus de la plupart des piscines. Or la mini-piscine est pensée aussi bien comme un équipement de bien-être que comme une valorisation esthétique de l’espace extérieur.

Esthétique soignée

Son implantation dans un jardin restreint oblige la mini-piscine à s’intégrer harmonieusement et à apporter une plus-value esthétique à l’ensemble. Construite, elle peut prendre tous les styles, bassin d’ornement, grande fontaine, couloir d’eau… Les abords comptent beaucoup, et la plage compense souvent la petite taille du plan d’eau. Une piscine, c’est aussi l’endroit où l’on se tient, avant ou après le bain. L’éclairage permet à la mini-piscine d’embellir le jardin la nuit, voire de l’animer si on opte pour des leds multicolores, ou des arcs d’eau. Chez Caron Piscines, « on sent que les acheteurs de mini-piscines se font plaisir et investissent pour réussir l’intégration du bassin ».

Une piscine comme les autres ?

La construction ne diffère pas réellement d’une piscine de taille moyenne. Pour Bluewood « Nous ne faisons que du sur-mesure, donc grande ou mini, le travail est identique. Mais les piscines de petite taille repésentent environ 30 % de notre CA ». Même constat chez Odysséa Piscine, pour qui la mini-piscine représente par contre plus de 50 % du CA « Nous n’avons aucun modèle standard, nous nous adaptons aux contraintes du lieu et aux envies du client pour proposer la taille la plus adaptée ». Chez Carré Bleu « on sent une tendance assez marquée pour les très grands bassins et les très petits, les bassins moyens type 5 x 10 perdant du terrain ». Iloé enfonce le clou  » grande ou petite, le travail du piscinier est le même, il faut coller aux attentes du client pour leur livrer la piscine dont ils rêvaient ».

 

À propos de l'auteur

Related Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.