Construction, Experts

Paroles d’experts : le terrassement à l’origine de la majorité des désordres

terrassementLe terrassement est la principale cause des désordres dans la construction des piscines et des terrasses béton. Gérard Huet, expert, nous détaille les pièges à éviter.

Le terrassement est l’opération initiale essentielle qui permet de garantir la qualité de l’assise de la piscine ou de la terrasse et leur stabilité dans le temps. C’est pourquoi il est important d’en connaître les étapes et les erreurs qui auront des conséquences.

Voici l’ensemble des étapes qui concernent le terrassement :

  • Etude préalable avant d’établir le devis – Choix de l’implantation de la piscine – Etude du sol, du sous-sol, du relief – Accès des engins, stockage des terres de remblai – Lieu d’évacuation des remblais excédentaires
  • Le terrassement – Traçage au sol de la piscine et piquetage – Décaissement conforme au plan de terrassement – Evacuation des eaux (Ruissellement, drainage, etc…) – Pose d’un film géotextile en fond de fouille
  • Le remblaiement – Pose des canalisations, gaines, réservations diverses – Remblaiement des pentes éventuelles autour de la piscine + Compactage – Remblaiement autour des parois de la piscine
  • L’évacuation des terres – Evacuation des terres non utilisées – Répartition des terres et nivellement du terrain autour de la piscine

Dès le premier rendez-vous chez le client qui a un projet de piscine, les points suivants doivent être passés en revue avant d’établir le devis :

  • Quel est le meilleur emplacement ? – Par rapport à la maison, aux limites de propriété – Par rapport à l’ensoleillement, à la végétation, au vent – Par rapport au terrain (pente, rochers, puits, fosse sceptique, canalisations) et aux accès.
  • Quelle est la nature du sol, du sous-sol et du relief ? – Terrain naturel ou remblai ? Si remblai prévoir des plots de soutènement jusqu’à la couche dure – Pente du terrain >6% = remblaiement homogène compacté (par couches successives de 20cm maximum) + drainage + soutènement éventuel (mur ou plots) – Présence de roches dures = utilisation d’un brise roche – Sol composé d’argile = drainage+ mise en place de fondations spécifiques) – Hétérogénéité du sol (parties molles et points durs) = renforcement pour homogénéiser le sol) – Vérifier la nature du sous-sol auprès de la DDE (PPRN = Plan de Prévention des Risques Naturels) – Arbres proches de la piscine (la distance minimum doit être égale à la hauteur de l’arbre à l’âge adulte)

Une fois que ces points auront été vérifiés, il sera possible :

  • D’établir un devis tenant compte des suppléments éventuels nécessaires (brise roche, remblaiement, drainage, soutènement, etc..)
  • De prévoir les réserves vis-à-vis du client pour les éléments qui seront confirmés pendant le terrassement (nature du sous-sol, présence d’eau, etc..)

Le terrassement comprend plusieurs étapes  :

  • Traçage au sol de la piscine et piquetage conforme au plan de terrassement
  • Mise en place du point zéro de référence à l’aide d’un piquet.
  • Décaissement en trois étapes : enlèvement de la terre végétale et stockage séparé. Décaissement jusqu’au niveau du fond plat de la piscine puis décaissement de la fosse à plonger.
  • Stockage des gravats pour le remblaiement et évacuation des gravats excédentaires.
  • Evacuation des eaux souterraines par mise en place d’un drainage adapté ou d’un puits de décompression.
  • En cas de terrain instable, le fond de fouille sera renforcé avec un remblai adapté.
  • Mise en place d’un film géotextile en fond de fouille pour isoler la terre du béton.

Le remblaiement aura lieu généralement après la construction de la piscine ou de la terrasse. Il faudra vérifier que toutes les réservations nécessaires sont faites :

  • Pour la filtration (tuyaux, gaines électriques, etc…)
  • Pour les équipements (pompe à chaleur, électrolyseur, volet roulant, etc…)
  • Pour les éclairages extérieurs
  • Pour les drainages, trop plein, etc…

Tout remblaiement supérieur à 20 cm d’épaisseur devra faire l’objet d’un compactage par couches successives. Au-delà de 40 cm, il faudra prévoir un muret de soutènement pour retenir les terres. Attention à l’homogénéité des terres de remblai.

Le stockage des terres et l’évacuation des remblais excédentaires

Le repérage des lieux de stockage autorisés aura été fait avant le début du chantier. L’évacuation des remblais excédentaires sera effectuée en cours et à la fin du chantier.

Contrôle du terrassement

Le maître d’œuvre devra effectuer des contrôles aux différentes étapes du terrassement :

  • A l’implantation de la piscine
  • Au début du terrassement
  • A la fin du décaissement
  • Avant le remblaiement
  • A la fin du chantier
  • En conclusion, le terrassement est l’opération qui conditionne la stabilité de la construction, il doit donc être préparé et réalisé avec soin.
    coque soulevée par défaut de drainage, suite à de fortes pluies. Crédit photo Claude Triffault.

    coque soulevée par défaut de drainage, suite à de fortes pluies. Crédit photo Claude Triffault.

    Les désordres constatés en expertise ont pour causes principales :

  • Des constructions sur des terrains en pente
  • Des remblaiements non homogènes et/ou non compactés
  • Des sous-sols argileux ou avec des points durs
  • Des défauts de drainage
  • Des soutènements insuffisants
  • Des arbres trop proches de la piscine (racines)
  • Un terrassement fait par un non professionnel

Les coûts engendrés par ces désordres sont toujours très importants car ils entraînent dans la plupart des cas une reprise quasi complète de la construction. Dans tous les cas de figures, il est donc fortement conseillé de faire appel à un terrassier professionnel qui apportera son expérience, sa garantie décennale et le matériel approprié. Gérard Huet, expert CNEPS.

À propos de l'auteur

Related Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.