Entretien

Quel hivernage pour une piscine avec volet ?

A la fin de l’automne, quand la température de l’eau avoisine les 12°C, les piscines d’extérieur doivent être hivernées pour se protéger des dégâts du gel. Il existe deux sortes d’hivernages : actif, c’est-à-dire que la filtration n’est pas coupée mais ralentie à 2 ou 3 h/jour, ou passif, c’est-à-dire que la filtration est stoppée. Quel est l’hivernage le plus approprié pour les piscines équipées d’un volet automatique ?

Hivernage actif et volet

Une fois les opérations d’hivernage effectuées (voir notre article hivernage), le volet vient recouvrir le plan d’eau. Le niveau de l’eau n’ayant pas varié, le volet est positionné normalement. Si la piscine est soumise à une pollution importante de feuilles, ou si la région est susceptible de recevoir une neige abondante, il peut être utile d’ajouter un filet, solidement ancré dans le sol au dessus du volet, qui retiendra une partie des feuilles et de la neige. Les bâches étanches sont déconseillées, et feraient double emploi avec le volet. Avec ou sans filet protecteur, le volet automatique devra être nettoyé et brossé entre entre les lames lors de la réouverture de la piscine. Il est toujours utile de faire fonctionner le volet pendant l’hiver, ne serait-ce que pour vérifier l’état de la piscine et la clarté de l’eau.

Hivernage passif et volet

Le niveau de l’eau est descendu sous les refoulements, pour pouvoir vider les canalisations et les boucher. Une fois ces opérations effectuées, il faut remonter le niveau de l’eau pour que le volet puisse reposer sur la surface à une hauteur qui ne le mette pas en tension. Les gizzmos sont installés sur la surface, puis le volet vient recouvrir le bassin pour l’hiver. Mieux vaut ne pas le manipuler lorsqu’il est gelé. Il est toujours bon de se référer aux directives des fabricants qui connaissent leurs produits.

Le volet automatique s’adapte à tous les hivernages

Les deux hivernages sont donc possibles simplement avec un volet automatique. Le choix dépendra de la région, à la météo plus ou moins clémente, et de la fréquentation de l’habitation. Une résidence secondaire optera pour une solution radicale comme l’hivernage passif, alors qu’une résidence principale pourra opter pour plus de souplesse et une ouverture simplifiée aux beaux jours, avec l’hivernage actif.

Pour plus d’infos, lire ouverture et hivernage

Illustration : volet Rollinside de DEL.

À propos de l'auteur

Related Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.